Accueil arrow Monnaies romaines arrow Les images de la Fortune sur les monnaies romaines
22-05-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Les images de la Fortune sur les monnaies romaines
La Fortune (en latin Fortuna) est une déesse à laquelle les Romains étaient particulièrement attachés et àLa Fortune assise sur une roue représentée sur une monnaie romaines laquelles ils vouaient un culte actif.
Les gens du peuple la considéraient comme une divinité qui distribuait le bien et le mal sur les êtres humains selon ses caprices et sans prendre en considération le mérite véritable des personnes. Une partie des anciens ont dénié l'exitence même de la Fortune ou ont compris par Fortune rien de plus que la Providence divine dont les effets ne sont pas maîtrisés par les humains et qui correspond à la chance.
Les Romains, au début de leur histoire, consultaient Sors et Fortuna à Antium; ils adoptèrent la déesse au nombre des divinités tutélaires et lui consacrèrent près d'une trentaine de temple dans les différents districts de Rome. Servius Tullius fut le premier exemple, qui fut suivi par Ancus Martius et ce modèle fut largement suivi pendant la République. L'Empereur Néron construisit un temple à la Fortune avec des pierres translucides.
Les Romains considéraient mystiquement que la Fortune, après avoir abandonné les Perses et les Assyriens s'était envolée vers la Macédoine et provoqua la mort d'Alexandre le Grand une fois qu'il fut passé en Egypte et en Syrie. La Fortune arriva enfin sur le Mont Palatin, où elle prit sous ses ailes et arrêta sa roue. Elle prit alors Rome sous sa protection.
La Fortune était la divinité favorite de Sulla, qui lui attribuait tous ses succès. Il assuma le nom de Felix en relation avec ses croyances en sa bonne fortune.
Les Romains donnaient plusieurs noms à cette déesse versatile. Les noms suivants sont ceux qui figurent sur les monnaies : Antiatina, Bona, Felix, Fors, Mala, Muliebris, Manens, Obsequens, Primigena, Redux; enfin, Fortuna Augusta, ou Augusti, et Fortuna Populi Romani.

La Fortune apparaît sur un très grand nombre de monnaies impériales dans tous les métaux et sur tous les types de monnaies, depuis Auguste jusqu'à Dioclétien, avec la légende FORTVNA, mais plus fréquemment la légende FORTVNA AVG et AVGVSTI, sous la forme d'une femme vêtue de la stola, se tenant debout ou assise, tenant dans la main droite un gouvernail; elle se tient sur la proue d'un navire, et tient de l'autre main une corne d'abondance. Sur certains types une roue apparaît à ses pieds, ou sous une chaise, comme sur des monnaies d'Albinus, de Gordien III ou d'autres empereurs encore. Sur certaines autres monnaies on la voit avec son gouvernail planté sur un globe, comme par exemple sur des monnaies de Lucius Verus ou de Commode; la corne d'abondance est son attribut invariable, et symbolise la capacité de la Fortune à créer l'opulence et le bien être selon son bon vouloir.
La Fortune est assise avec un jeune garçon à ses côtés sur une monnaie de Julia Domna; elle tient un Caducée sur les monnaies d'Aelius; un de ses bras repose sur une colonne sur des monnaies d'Hadrien par exemple. Elle se trouve dans un temple à six colonnes sur des pièces de Trébonien Galle.
La Fortune apparaît aussi avec l'Espérance sur des monnaies d'Hadrien ou d'Aelius César. On la voit sur un trône, opposée à l'Empereur sacrifiant sur des monnaies de Septime Sévère. Le fait que la Fortune soit assise montre que la Fortune de l'Empereur est stable. Quelquefois, « Fortuna Sedens » tient dans sa main droite une petite barre au sommet du gouvernail; c'est le cas sur des monnaies d'Antonin le Pieux, d'Albinus, etc. Sur une monnaie célèbre de Commode, la Fortune assise tient un cheval par la bride. Sur une monnaie de Géta, elle est allongée sur le sol, avec une roue et une corne d'abondance à ses côtés.
La Bonne et la Mauvaise Fortune (Fortuna Bona et Fortuna Mala) étaient toutes les deux vénérées dans leurs temples respectifs à Rome. Les deux bustes sur une monnaie de la Gens Rustia (Fortunae Antiates) représentent peut-être la bonne et la mauvaise Fortune.
 

 

Exemples de représentations de la Fortune sur les monnaies romaines

 

 
Q. Sicinius. 49 avant JC. AR Denier (3.90 grammes). Emission de Rome. A/ Tête diadémée de la Fortune du Peuple Romain tournée à droite. R/ Branche de Palmier croisée avec un caducée; couronne de laurier au dessus. Référence : Crawford 440/1; CRI 1; Sydenham 938; Sicinia 5. Photo CNG Coins
Les portraits de la Fortune comptent parmi les représentations les moins fréquentes de cette divinité.

Trajan. AD 98-117. Æ Sesterce (23.90 grammes). Emission de Rome, vers 103-111 après JC. (Photo CNG) Au revers de cette monnaie, la Fortune se tient debout à gauche, elle tient un gouvernail et une corne d'abondance. Référence : RIC II 500; Banti 187.

Hadrien. 117-138 après JC. Æ Sesterce (25.66 grammes). Emission de Rome, en 118 après JC. Sur ce sesterce d'Hadrien, la Fortune est représentée assise à gauche, elle tient un gouvernail et une corne d'abondance. Références : RIC II 551a; Banti 414. Photo CNG

Antonin le Pieux (138-161), AR denier, 145-161, Rome. Droit : ANTONINVS AVG PIVS PP Tête l. à gauche. Revers : COS IIII Fortuna debout à gauche, tenant un gouvernail et une corne d'abondance. Ref.: BMC p. 76, +; RIC 132 var. 3,16g. Très Rare. Photo J. Elsen et ses Fils

Commode. 177-192 après JC. Æ As (10.98 grammes). Emission de Rome, 183 après JC. La Fortune est ici représentée avec un gouvernail posé sur un globe. Références : RIC III 361; MIR 18, 556-9/30. Photo CNG

Julia Domna, femme de Septime Sévère, AR denier, 198-209, Rome. Droit : IVLIA AVGVSTA B. drapé à droite. Revers : FORTVNAE FELICI Fortuna drapé, debout à gauche, tenant une corne d'abondance et s'appuyant sur un gouvernail. Ref.: BMC 160, 24; RIC 552. 3,35g. Provient de Hess-Leu, Zurich, vente 41, 24 avril 1969, 302. Patiné. Photo J. Elsen et ses Fils

Philipe I. 244-249 après JC. Æ Sesterce (15.09 grammes). Emission de Rome, 1° officine. 11° émission, en 249 après JC. R/ La Fortune est ici représentée assise sur une roue, tenant le gouvernail et une corne d'abondance. Références : RIC IV 174a; Banti 17. Photo CNG
Dernière mise à jour : ( 19-08-2008 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |