Accueil arrow Monnaies françaises
20-01-2017
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies Romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaies françaises
Monnaies du monde
RUBRIQUES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en or
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Archives articles
Sites Internet
ARTICLES TRIES PAR CATEGORIES
Crise financière
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Biographies historiques
Ouvrages historiques
Littérature latine
Biographies de numismates
Détection
Sites Internet
Annuaire numismatique


Monnaies françaises
Monnaies de Louis XIII
(6 votes)
Louis XIII a régné du 16 mai 1610 au 14 mai 1643. Son règne fut marqué par sa collaboration avec Richelieu qui conduisit une lutte acharnée contre les protestants. Sous le règne de Louis XIII l'unification du Royaume fut renforcée et les bases de la Monarchie Absolue ont été mises en place.

Louis XIII par Rubens - Louis d'or


Louis XIII par Rubens - Louis d'or


Liste de pièces de monnaie de Louis XIII actuellement en vente

Dernière mise à jour : ( 28-06-2011 )
Lire la suite...
 
Monnaies de Louis XVI
(8 votes)
Louis XVI a régné du 10 mai 1774 au 21 janvier 1793. Louis XVI n'a pas eu la force de caractère qui lui aurait peut-être permis d'échapper à la fureur révolutionnaire. Faible, indécis, mal conseillé, il commit des erreurs politiques grossières qui lui furent fatales. Sa bonhommie, son profil si caractéristiques que l'on peut voir sur les monnaies, ainsi que son statut de victime de la Révolution en font un roi assez recherché par les collectionneurs. C'est sous le règne de Louis XVI que les derniers authentiques Louis d'or furent frappés, avant d'être remplacés par les pièces de 20 francs or (les Napoléons).

Double Louis d'or de Louis XVI et portrait de Louis XVI Antoine-François Callet (1741–1823)


Louis XV par Louis-Michel van Loo - Double Louis d'or

Les listes ci-dessous présentent des monnaies de bronze, d'argent et d'or de Louis XVI immédiatement disponibles à la vente. La seconde liste présente les prix de vente des monnaies de Louis XVI réalisés sur eBay.

Liste de pièces de monnaie de Louis XVI actuellement en vente

Dernière mise à jour : ( 23-06-2011 )
Lire la suite...
 
Monnaie de Paris
(34 votes)
La Monnaie de Paris est une des plus anciennes Institutions de la République. Les documents ci-dessous permettent de mieux comprendre de quoi il s'agit. La première vidéo, réalisée par des journalistes des Echos présente les lieux et expose les principales étapes pour la fabrication des monnaies et médailles. Dans le deuxième document, Christophe Beaux parle de la Monnaie de Paris dont il est directeur.


Présentation de la Monnaie de Paris



Emission radio Boulevard du Patrimoine consacrée à la Monnaie de Paris


Emission radio sur la Monnaie de Paris : Histoire de la Monnaie de Paris. 8 milliards de pièces en euro, 600000 médailles et décorations, des monnaies françaises mais aussi étrangères, des objets de collection, des cadeaux d'entreprise... Depuis le milieu du XVIIIème siècle, l'Hôtel de la Monnaie de Paris est à la monnaie ce que la Banque de France est aux billets. Découvrez tous les détails sur la Monnaie de Paris dans cette l'émission de radio "Boulevard du Patrimoine".

Monnaie de Paris : première Partie Monnaie de Paris : deuxième partie
Dernière mise à jour : ( 22-03-2012 )
Lire la suite...
 
Charles IX Charly 9 et la fausse monnaie
(25 votes)
Jean Teulé vient de publier un livre sur le roi de France Charles IX, qu'il a rebaptisé "Charly 9". Charles IX a eu un destin particulièrement tragique, puisqu'il a été contraint d'ordonner la Saint-Barthélémy, crime dont dont il ne s'est jamais remis. Charles IX, soucieux du bien-être de son peuple a aussi fait fabriquer de la fausse monnaie, avant de mourir d'une horrible maladie.
Charly 9 - Charles IX, roi de France Couverture du livre de Jean Teulé et médaille représentant le portrait du roi


Explications de Jean Teulé sur Charles IX / Charly 9


Dernière mise à jour : ( 19-03-2011 )
Lire la suite...
 
Valeur des Louis d'or
(5 votes)
Grâce au site valeur.monnaie.me, qui fonctionne depuis un peu plus d'un mois, il est possible d'observer le prix des monnaies vendues aux enchères sur eBay. Nous examinons ici le prix de quelques Louis d'or vendus entre la fin du mois de janvier 2011 et le début du mois de mars 2011. Mais avant d'envisager le prix des Louis d'or, on peut rappeler quelques faits.

Les Louis d'or sont souvent confondus avec les pièces de 20 francs or (dites "Napoléons", à ce sujet, voir cette page : pièces de 20 francs or) qui leur ont succédé et qui ont été émises tout au long du XIXème siècle. Le Louis d'or a succédé à l'écu d'or et la différence majeure entre ces deux monnaies est leur mode de fabrication, l'écu étant frappé à la main (au marteau), tandis que la fabrication des Louis d'or était mécanisée.

Les véritables Louis d'or ont été fabriqués exclusivement sous le règne des quatre Louis : Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI
Les Louis d'or les plus rares, les plus recherchés et les plus chers sont les Louis d'or de Louis XIII et Louis XIV. Il existe des demi Louis d'or, des Louis d'or et des double Louis d'or.


Photo de Louis d'or : un Louis d'or dit "au Lunettes" de Louis XV

Louis d'or de Louis XV dit
Description : Louis XV (1715-1774), louis d'or aux lunettes, 1726 A, Paris. Droit : B. drapé à gauche, tête nue. Revers : Ecus ovales de France et de Navarre sous une couronne. Référence.: Duplessy, 1640; Ciani, 2085; Gadoury, 340; Droulers, 800. 8,09 grammes.


Prix de vente réalisés par les Louis d'or au cours du mois de février 2011

Dernière mise à jour : ( 04-03-2011 )
Lire la suite...
 
Monnaies de Louis XIV
(9 votes)
Récemment, Google a mis en ligne un système de visite virtuelles de quelques-uns des plus grands musées d'Europe et des Etats-Unis (le "googleartproject") . Ce système est une extension de Google Street View à l'intérieur des bâtiments, doublée d'une présentation en très haute définition de quelques oeuvres majeures de chaque musée.

Les visiteurs virtuels ont ainsi pu découvrir au détour d'une salle du Château de Versailles l'incroyable portrait de Louis XIV qui figure ci-dessous. Ce portrait réalisé par Antoine Benoist offre une qualité quasiment photographique.

Un extraordinaire portrait de Louis XIV


Un extraordinaire portrait de Louis XIV

Les monnaies de Louis XIV

Dernière mise à jour : ( 07-04-2011 )
Lire la suite...
 
Rois de France
(33 votes)
Il existe une remarquable galerie de portraits des rois de France sur Gallica : il s'agit, d'après les notices des photos, de médailles du graveur Dassier, mais cette identification est inexacte : cette série gravée avec des portraits de profil des souverains français fut commandée en 1712 par Nicolas de Launay, directeur de la Monnaie de Paris et de la Monnaie des médailles du Louvre.

Le médailleur responsable fut l’artiste français Thomas Bernard (1650-1713). Les deux derniers portraits de la série, ceux de Louis XV et Louis XVI, sont dûs à Gatteaux et Duvivier. On peut découvrir la totalité cette galerie de portraits des rois de France (67 photos des rois) dans le diaporama ci-dessous.

Portrait des Rois de France


Quelques portraits de rois fantaisistes


Au sujet des portraits, il faut d'ailleurs préciser qu'ils sont à peu près réalistes pour les XVIème et XVIIème siècles, mais qu'ils sont complètement fantaisistes dès que l'on atteint les hautes époques (en particulier la période mérovingienne). On notera que le graveur a varié à l'infini ses portraits non seulement en jouant sur la physionomie des rois mais aussi en modifiant à chaque fois les habits, les bustes et les couronnes. Certains de attributs sont franchement anachroniques, ce qui n'enlève rien à la qualité esthétique des gravures.
Dernière mise à jour : ( 09-12-2011 )
Lire la suite...
 
NAISSANCE DU FRANC
(32 votes)

Le 5 décembre 1360 : la naissance du franc


C'est sous le règne du roi de France Jean le Bon, qui a régné entre 1350 et 1364, que le Franc a été créé. Cette nouvelle monnaie, appelée à prendre une place exceptionnelle dans l'histoire de France, a vu le jour dans des circonstances particulièrement troublées dont voici le détail.

Sommaire

  1. Le franc est né pendant une des périodes les plus dramatiques de l'histoire de France
  2. Les Valois sont aventureux, chevaleresques et sans programme politique
  3. En 1340 Edouard III anéantit la flotte française et prend un sérieux avantage stratégique
    1. Enluminure de la bataille de Crécy, en 1346 
    2. Photo d'un Noble d'or d'Edouard III
  4. La guerre permanente
    1. Photo d'un Léopard d'or
  5. La guerre la famine et la peste plongent le pays dans une profonde misère
  6. En 1360, la France n'est plus que l'ombre d'elle-même
    1. Portrait de Jean le Bon (roi de France de 1350 à 1364)
  7. Impôts et monnaies avant la création du Franc : désordre et instabilité
  8. La création du Franc
    1. Photo de la Tour de Londres où de France Jean II a été prisonnier pendant 4 ans
  9. Le Franc marque le retour à la stabilité monétaire
  10. Bibliographie
  11. La valeur des Francs à cheval de Jean le Bon
  12. Autres pages sur le Franc et les monnaies royales françaises

1. Avers d'un Franc d'Or de Jean le Bon. Cliché BNF.
1. Avers d'un Franc d'Or de Jean le Bon. Cliché BNF.

Le franc est né pendant une des périodes les plus dramatiques de l'histoire de France


Le Franc n'est pas né au cours d'une époque de richesse et de prospérité, mais pendant une des périodes les plus dramatiques de l'histoire de France, la Guerre de Cent Ans. A partir de 1328 les désastres politiques, militaires, économiques et sociaux accablent la France, plongeant le pays dans un profond désespoir.

La Guerre de Cent Ans débute par un problème dynastique. En 1328, Charles IV, qui est le dernier fils du roi Philippe le Bel (roi de 1284 à 1314) meurt sans laisser d'héritier. Cette date marque la fin de la descendance mâle directe de la dynastie des Capétiens qui régnait sur la France depuis plus de trois siècles. Cependant Isabelle, la fille de Philippe le Bel, a épousé le roi d'Angleterre à qui elle a donné un fil, Edouard III. Naturellement celui-ci considère qu'il est l'héritier légitime du trône de France. Mais c'est sans compter avec la Noblesse française qui refuse une telle éventualité. Les grands seigneurs de France réunis à Paris déclarent ceci : "Femme, ni par conséquent son fils, ne peut succéder au Royaume de France". Edouard III étant ainsi écarté du trône, les grands seigneurs féodaux résolvent la vacance du pouvoir en désignant l'un d'eux : Philippe de Valois. La légitimité de ce seigneur à l'esprit chevaleresque n'est pas plus forte que celle d'Edouard III. Les Flamands, par exemple, ne sont pas dupes et qualifient ainsi Philippe de Valois : "roy trouvé, c'est-à-dire roy de rencontre". Quoiqu'il en soit, Philippe de Valois est le premier de la nouvelle dynastie royale française, tandis que le roi d'Angleterre ne peut renoncer sans réagir au Royaume de France. Le contentieux est né, il est à l'origine d'une guerre qui ne s'achèvera qu'un siècle plus tard (1453) par la victoire définitive de la dynastie des Valois.

Les Valois sont aventureux, chevaleresques et sans programme politique


La dynastie des Valois a eu beaucoup de mal à s'imposer car ses représentants étaient de grands seigneurs féodaux habités d'un idéal chevaleresque aventureux qui contraste singulièrement avec le réalisme dont ont souvent fait preuve les Capétiens. Un seul exemple suffit pour comprendre la nature de l'idéologie qui anime les premiers Valois. En 1351 Jean Le Bon créée un nouvel ordre de Chevalerie baptisé "l'Ordre de l'Etoile". L'Ordre, installé à Saint-Ouen, rassemble les "500 plus suffisants chevaliers du Royaume"; tous les ans, ceux-ci se réunissent pour raconter leurs exploits, les plus honteux comme les plus honorables. Leur modèle, ce sont le Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde. Le problème c'est que les membres de l'Ordre de l'Etoile prêtaient serment et qu'il s'engageaient en particulier à respecter une clause militaire absurde : "Et leur convenait jurer que jamais ils ne fuiraient en bataille plus haut que quatre arpents de leur advis, ainsi mourraient ou se rendraient pris". La chevalerie française a malheureusement mis en pratique cette disposition qui limitait singulièrement ses possibilités tactiques pendant les batailles.

En 1340 Edouard III anéantit la flotte française et prend un sérieux avantage stratégique


La France connaît à partir de 1340 une série de désastres militaires ininterrompus. C'est la bataille navale dite "de l'Ecluse", le 24 juin 1340, qui ouvre cette série de sévères défaites. Ce jour là, devant l'estuaire du Zwin qui mène à Bruges, la flotte d'Edouard III anéantit la flotte française. Les chefs français commettent des erreurs tactiques et seuls trente navires sur 200 parviennent à échapper au désastre. Le Parlement Anglais, conscient de l'importance de cette victoire qui marque le début de la domination maritime anglaise, salue Edouard III du titre de "Roi de la Mer". C'est à l'occasion de cette bataille navale qu'Edouard III fait frapper une nouvelle monnaie, le "Noble" dont la symbolique est particulièrement explicite : le Roi est représenté l'épée en main debout sur un navire voguant pavillon déployé. La légende "Henri, par la Grâce de Dieu Roi de France et d'Angleterre, seigneur d'Irlande et d'Aquitaine" rappelle très clairement les prétentions dynastiques d'Edouard III.
Cette défaite marque le début d'un avantage stratégique majeur du Roi d'Angleterre : désormais il peut envahir le territoire français sans craindre un débarquement en Angleterre. C'est sur le sol français que la Guerre de Cent Ans va se dérouler.

Enluminure de la bataille de Crécy, en 1346 

5. Lors de la bataille de Crécy, en 1346, les chevaliers français, fougueux et chevaleresques, sont battus à plate couture par des Anglais peu glorieux mais réalistes.
5. Lors de la bataille de Crécy, en 1346, les chevaliers français, fougueux et chevaleresques, sont battus à plate couture par des Anglais peu glorieux mais réalistes.

Quelques années après, en 1346, la France subit l'écrasante défaite de Crécy : la chevalerie française, fougueuse et courageuse mais irréaliste et indisciplinée, se fait tailler en pièce par les archers anglais. En 1356, nouvelle bataille, nouveau désastre. Cette fois-ci c'est Jean Le Bon, fils de Philippe de Valois, qui est battu à Maupertuis, non loin de Poitiers. Ses compagnons appliquent les principes pour lesquels ils ont prêté serment dans le cadre de l'Ordre de l'étoile : ils ne reculent pas, et se font tuer sur place ou capturer. L'armée française est taillée en pièce et le Roi lui même est fait prisonnier et conduit à Londres. Sa captivité durera 4 ans. La France, qui n'a plus d'armée, est aux mains du Dauphin, le futur Charles V, qui n'est alors âgé que de 18 ans. Face à l'idéalisme chevaleresque français, les Anglais imposent un réalisme ravageur et prennent l'ascendant au début de la Guerre de Cent Ans.

Photo d'un Noble d'or d'Edouard III

3. Noble d'Or d'Edouard III (7.59 grammes), frappé à Londres vers 1354-1355. C'est après la bataille navale de l'Ecluse (1340) que l'Angleterre a pris l'ascendant sur les mers, ce qu'illustre cette monnaie.
3. Noble d'Or d'Edouard III (7.59 grammes), frappé à Londres vers 1354-1355. C'est après la bataille navale de l'Ecluse (1340) que l'Angleterre a pris l'ascendant sur les mers, ce qu'illustre cette monnaie.

La guerre permanente


Les Anglais utilisent aussi la méthode des grandes chevauchées à travers le territoire français, au cours desquelles ils pillent, ravagent, détruisent et affaiblissent durablement l'ennemi. Le cas le plus célèbre est probablement la grande chevauchée du Prince Noir, qui est le fils aîné du Roi d'Angleterre, dans le midi de la France en 1355. Cette grande chevauchée le conduit de la Guyenne à la Méditerranée et lui permet de ramener à Bordeaux un butin considérable. Lors de son retour dans cette ville, il lance la fabrication de Léopards d'Or et de Gros d'argent, qui, comme les Nobles d'Edouard III, sont des émissions économiques et politiques : le léopard était bien connu comme un symbole Anglais et le Prince Noir mettait ainsi la marque de son pays sur l'Aquitaine.

Photo d'un Léopard d'or

Léopard d'or
Léopard d'or

Dernière mise à jour : ( 18-04-2012 )
Lire la suite...
 
LE FRANC VIII
(46 votes)

Le Franc VIII : les monnaies

 


Résumé du contenu du livre "Le Franc VIII : les monnaies"


Pendant deux siècles, le Franc a été la monnaie de la France. Découvrez le Franc de Bonaparte à De Gaulle. Le catalogue le Franc VIII établit la liste détaillée de tous les francs frappés depuis la Révolution jusqu'à l'adoption de l'Euro. Chaque monnaie est soigneusement illustrée et décrite. Des cotations permettent d'avoir une idée de la valeur des monnaies. Le Franc VIII est avec le Gadoury une des deux références incontournables pour les collectionneurs de monnaies françaises et pour les collectionneurs de Francs en particulier !


Acheter Le Franc VIII : les monnaies


Pour acheter le livre "Le Franc VIII : les monnaies", cliquez sur le lien ci-dessous :

Couverture du livre le Franc VIII
Couverture du livre "Le Franc VIII : les monnaies"


Détails sur le livre "Le Franc VIII : les monnaies"


* Broché: 528 pages
* Editeur : Editions Les Chevau-Légers (26 mars 2009)
* Collection : LE FRANC
* Langue : Français
* ISBN-10: 2916996125
* ISBN-13: 978-2916996127
Dernière mise à jour : ( 30-10-2016 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 14 - 26 sur 36
Contact : sacramon@yahoo.fr | www.sacra-moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pièces de collection |