Y a-t-il une surproduction de pièces d'argent d'investissement de 1 dollar American Eagle des Etats-Unis ?

Photo : surproduction de pièces d'argent américaines 1 dollar American Eagle ?

Y a-t-il surproduction de pièces d'argent américaines 1 dollar American Eagle ?

Vidéo : Y a-t-il surproduction de pièces d'argent américaines 1 dollar American Eagle ?

David Harper compare la production des Silver Eagle à celle des Morgan dollars

C'est ce que pense David C. Harper, chroniqueur du journal Numismatic news. Voilà en substance ce qu'il dit à ce sujet.

Photo d'une pièce américaine 1 dollar Silver Eagle

Photo d'une pièce américaine 1 dollar Silver Eagle

La question de savoir s'il y a trop de pièces d'argent Silver Eagle peut sembler étrange. Cette question mérite pourtant d'être posée.

Capture écran du site numismatic news

Capture écran du site numismatic news

Les vieux collectionneurs comme moi se souviennent des millions de vieilles pièces d'argent de 1 dollar qui dormaient dans les coffres du Trésor des Etats-Unis. Il s'agissait des pièces d'argent de type Morgan dollar, fabriquées à partir de 1878.

Exemple de pièce d'argent Morgan dollar

Exemple de pièce d'argent Morgan dollar

Les collectionneurs attendaient avec beaucoup d'impatience leur mise en vente et participaient même parfois aux ventes officielles des dernières pièces, qui ont eu lieu au cours des années 1970 et 1980.

Ce stock de pièces d'argent en dollars n'a pas été constitué en une nuit. Le Trésor des Etats-Unis a commencé à produire et à stocker ces pièces entre 1878 et 1904, pour être tout à fait exact.

Au cours de cette période de 26 ans, le Trésor a accumulé un stock constitué de plusieurs centaines de millions de pièces.

Le surplus était si considérable que 270 millions de pièces stockées dans les coffres du Trésor ont été fondues en 1918, ce qui était prévu par la loi dite de Pittman.

L'argent fut envoyé dans en Inde qui était alors une colonie Britannique pour stabiliser sa monnaie et son économie pendant la première guerre mondiale.

L'ensemble de la production des pièces de 1 dollar de type Morgan dollar de 1921 ainsi que toutes les pièces de 1 dollar de type Peace dollar, produites entre les deux guerres mondiales, ont été fabriquées pour remplacer les pièces du XIXème siècle qui avaient été fondues.

Exemple de pièce de 1 dollar Peace dollar

Exemple de pièce de 1 dollar Peace dollar

Si l'on envisage à présent les pièces American Silver Eagle, on peut dire qu'elles ont été fabriquées depuis plus longtemps que les Morgan dollar, pendant 32 ans contre 26 ans. Les quantités de Silver Eagle produites actuellement sont sur le déclin année après année, de même que les Morgan dollar dont la production fut suspendue après 1904. En 1904, environ 589 millions de pièces de type Morgan dollars avaient été produites.

La Monnaie des Etats-Unis a produit 477 millions de pièces de type Silver Eagle. Et encore, c'est sans compter les éditions spéciales de type épreuve et W "non circulées" qui sont spécialement destinées aux collectionneurs.

La production diminue année après année. En 2017 seulement 18 millions de pièces ont été frappées. Ce chiffre semble élevé mais deux ans plus tôt la production avait atteint le chiffre énorme de 47 millions de pièces. Cette année, pour l'instant, seules 6,4 millions de pièces ont été produites. En mai seules 380000 pièces ont été vendues. Au rythme actuel, la production de 2018 ne devrait pas dépasser les 15 millions de pièces.

Comparaison de la production de pièces Morgan dollar et Silver Eagle

Comparaison de la production de pièces Morgan dollar et Silver Eagle

Le nombre de pièces Silver Eagle fabriquées se rapproche du chiffre de production des Morgan dollar, c'est-à-dire 589 millions de pièces. Mais cette quantité sera-t-elle dépassée ? Car le marché des pièces d'argent d'investissement semble s'approcher de la saturation. La saturation n'aura pas lieu demain, même si l'on semble s'en rapprocher. Pour mémoire la production des pièces Morgan dollars était tombée à seulement 8,8 millions de pièces en 1904, année de l'arrêt de leur fabrication. Voilà en substance les réflexions de David C. Harper.

La comparaison semble justifiée si l'on regarde uniquement les chiffres de production. Mais le contexte historique était totalement différent : les Morgan dollar ont été produits après la démonétisation de l'argent au profit de l'or. La situation actuelle n'est absolument pas comparable. Milton Friedman a raconté en détail l'histoire de la démonétisation de l'argent dans son livre Money Mischieff. C'est le "crime de 1873". Friedman a même imaginé dans une uchronie monétaire ce qui serait arrivé si l'argent n'avait pas été démonétisé en 1873, mais c'est une autre histoire.

Milton Friedman Money Mischief

Milton Friedman Money Mischief

Money Mischief de Milton Friedman [acheter le livre sur Amazon]

Pour conclure on peut dire que les pièces d'argent d'une once Silver Eagle, même si elles semblent sur le déclin, sont de superbe pièces d'argent. On peut en acheter plusieurs centaines pour se protéger contre la dépréciation des monnaies papier, ou une seule, juste pour le plaisir un posséder un très bel objet en métal précieux et qui, de surcroît, a cours légal.

Autres pages sur les pièces d'argent

Acheter des pièces d'argent Silver Eagle

Les pièces d'argent préférées des investisseurs : les American Silver Eagle

La fabrication des pièces d'argent American Silver Eagle

Collectionner les monnaies modernes en argent

La vidéo ci-dessous présente les différentes formes de monnaie dans le monde à travers l'histoire. 

Vidéo : les différentes formes de la monnaie

Riz, blé, cacao, poissons séchés, tabac ... des formes multiples de la monnaie

Aujourd’hui on se représente la monnaie physique le plus souvent sous forme de pièces de monnaie et de billets de banque. Mais au cours de l’histoire il a existé de multiples formes de monnaie très différentes de pièces de monnaie contemporaines.

Je vais donner quelques exemples pris dans le passé plus ou moins ancien et dans différentes régions du monde cités pour la plupart dans le livre d’Ernest Babelon “Les origines de la monnaie”.

En Islande au XVème siècle, la principale richesse des habitants consistait en poisson séchés et c'est cette marchandise qui faisait office de monnaie pour les commerçants anglais et danois.

A Terre-Neuve, en 1825 c'est le poisson qui jouait officiellement le rôle de monnaie : il servait à payer les salaires et toutes les denrées que les pêcheurs désiraient acheter.

Dans la presqu'île d'Alaska, à la baie d'Hudson, comme chez les Lapons et chez les Estoniens, les peaux de castor et les fourrures remplissent le rôle de monnaie. Dans la langue de ces peuples, le même mot, râha, signifiait à la foi peau et monnaie.

Au début du XIXème siècle, aux Etats-Unis, le sucre jouait le rôle de monnaie dans le Maryland; le tabac était utilisé en Virginie et les balles de plomb dans le Massachusetts, tandis qu’au Mexique et dans l'Amérique centrale le cacao faisait office de monnaie.

Ernest Babelon explique encore que “Les Indiens des États-Unis et du Canada se servaient surtout, en guise de monnaie, d'un bijou appelé wampum fabriqué à l’aide de deux coquillages marins, blanc et violet, le buccinum et la Venus mercatoria, qu'on recueille en quantité sur les rives du golfe du Mexique. Des fragments de ces coquillages, d'une couleur lustrée, étaient taillés en petits cylindres d'environ 10 millimètres de longueur sur 8 de circonférence, puis, évidés et enfilés en chapelets. Le wampum fut considéré comme monnaie légale, même après l'arrivée des Européens, à cause de l'absence de la monnaie métallique.”

En Afrique également des coquillages ou même des gâteaux de sel ont fait office de monnaie. Dans les plaines d’Asie centrale, le thé a servi de monnaie. En Chine, en Inde et au Japon, on s'est longtemps servi, pour signe d'échange, comme chez les peuples enfants de l'Afrique et de l'Amérique, de coquillages blancs exportés surtout des îles Maldives, et généralement désignés sous le nom de cauries (la cypræa moneta des naturalistes).

Cet usage primitif des cauries, comme moyen d'échange, a laissé des traces dans la langue chinoise, dit Ernest Babelon, où, le caractère pei, « coquille », est resté le radical de tous les mots qui se rattachent aux idées de richesse, d'achat ou de vente.

En Corée, la denrée la plus usuelle, le riz, a servi longtemps comme monnaie de même que dans de nombreuses sociétés anciennes le blé, ou le maïs ont pu servir de monnaie.

Les métaux non monnayés ont bien sûr servi d’intermédiaire des échanges sous forme de lingots non monnayés. Les haches de l’âge du bronze ont également pu faire usage monnaie, mais aussi des rouelles gauloises, des perles et des objets variés, plus ou moins périssables.

Et si l’on veut prendre un exemple plus récent, rapporté par Milton Friedman, les cigarettes ont servi de monnaie pendant une courte période dans l’Allemagne vaincue de l’Année Zéro, en 1945 : faute de mieux, en l’absence de monnaie sonnante et trébuchante, il fallait utiliser un intermédiaire pour les échanges immédiatement disponible et pratique.

Ce tour d’horizon rapide montre que les formes de la monnaie peuvent être extrêmement variées. Quand un échange est nécessaire, le fonction d’intermédiaire des échanges de la monnaie peut être remplie par toutes sortes d’objets plus ou moins utiles. 

Définition classique de la monnaie

La définition classique de la monnaie lui attribue trois fonctions : 

Elle joue le rôle d’intermédiaire des échanges, d’Unité de mesure et de réserve de valeur.

Tous les objets mentionnés plus haut peuvent, à un degré ou un autre, remplir plus ou moins bien ces trois fonctions. 

Universalité du fait monétaire

L’examen de ces usages monétaires anciens montre un fait certain, c’est l’universalité de la monnaie en tant que fait social. La monnaie a été “inventée” par plusieurs peuples indépendamment les uns des autres. Et au-delà des formes physiques de la monnaie, on peut dire qu’en tant qu’intermédiaire des échanges ou unité de compte, elle peut être complètement abstraite : c’est ainsi que tout au long du Moyen Âge une unité de compte abstraite la “livre”, qui n’était représentée par aucune monnaie physique a été utilisée comme unité de compte et intermédiaire des échanges.

Pour en savoir plus

Cliquez ici pour Acheter le livre "Les Origines de la Monnaie", d'Ernest Babelon sur Amazon