Accueil arrow Trésors arrow Le trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes retourne en Espagne
16-10-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Le trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes retourne en Espagne
25-02-2012

Le trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes retourne en Espagne : la société Odyssey qui avait découvert le trésor au large du Cap Santa Maria a finalement été contrainte de restituer plus de 500000 pièces de monnaies et autres objets composant le trésor à son propriétaire légitime, c'est-à-dire l'Etat espagnol.

Une monnaie d'argent de Charles IIII de 1796 retrouvée à bord de l'épave de la Nuestra Señora de las Mercedes
Une monnaie d'argent de Charles IIII de 1796 retrouvée à bord de l'épave de la Nuestra Señora de las Mercedes

Le trésor, constitué essentiellement de 17 tonnes de pièces de monnaie en argent avait été découvert en mars 2007 par la société Odyssey Marine, qui s'est spécialisée dans la chasse aux épaves partout dans le monde. Lors de la découverte, les dirigeants d'Odyssey Marine ont affirmé avoir découvert l'épave dans les eaux internationales, et ont ramené le trésor aux Etats-Unis.

Mais le gouvernment espagnol ne l'a pas entendu de cette oreille et a qualifié les équipes de la société Odyssey de "pirates du XXIème siècle" et a lancé dès le mois de Mais 2007 des procédures légales affirmant que le navire était protégé par l'immunité souveraine qui interdit l'exploitation commerciale de vestiges d'épaves possédées par les nations.

Retour du trésor en Espagne

En juin 2009, conformément au doit maritime international, la cour fédérale de Tampa a statué que le trésor devait être restitué à l'Espagne. C'est désormais chose faite. Jeudi 23 février 2012, le trésor a été chargé à bord de deux avions cargo espagnols et va partir de la base aérienne militaire MacDill, en Floride à destination de la base de Torrejon en Espagne après deux escales aux Etats-Unis et au Canada.

La longue bataille judiciaire entre l'Espagne et la société Odyssey est donc close, mais l'ambassadeur péruvien à Washington a déclaré vendredi que son pays déposerait un ultime recours devant la Cour suprême des Etats-Unis pour revendiquer la propriété d'une partie du trésor. Il y a peu de chances pour que cette action soit entendue : la justice américaine a déjà répondu par la négative à cette demande.

La valeur de ce trésor, dont de nombreuses monnaies sont en très mauvais état est estimée cependant à 500 millions de dollars.

A propos du naufrage de la Nuestra Señora de las Mercedes

Tableau de la bataille du Cap Santa Maria (5 octobre 1804) au cours de laquelle la Nuestra Señora de las Mercedes a été coulé
Tableau de la bataille du Cap Santa Maria (5 octobre 1804) au cours de laquelle la Nuestra Señora de las Mercedes a été coulée

C'est au cours de la bataille du Cap Santa Maria (en espagnol "Batalla del Cabo de Santa Maria") que la Nuestra Señora a été coulée. Il s'agit d'une action navale qui a eu lieu au large de la côte sud du Portugal. Au cours de cette action, une escadre anglaise placée sous le commandemant du Commodore Graham Moore a attaqué l'escadre espagnole commandée par le Brigadier Don José de Bustamante y Guerra, en pleine paix, sans déclaration de guerre entre l'Espagne et l'Angleterre.

Alliance franco-espagnole secrète

Il faut dire que selon les termes d'une convention franco-espagnole secrète, l'Espagne s'était engagée à payer annuellement à la France 72 millions de francs, jusqu'à ce que la guerre soit déclarée à l'Angleterre. Les Anglais avaient eu vent de cet accord et savaient que la déclaration de guerre de l'Espagne allait avoir lieu peu de temps après l'arrivée du trésor contenu dans les navires. Les Anglais savaient aussi que la loi imposait aux navires de se rendre dans le port de Cadix, ainsi que son départ prochain pour l'Amérique du Sud. Il ne leur fut donc pas difficile de mettre une escadre en position pour l'intercepter.

Bustamante avait navigué depuis Montevidéo, en Amérique du Sud, depuis le 9 août 1804 avec quatre frégates chargées d'or et d'argent ainsi que d'autre biens de valeurs. Le 22 septembre 1804, le vice amiral Lord Collingwood ordonna au capitaine Graham Moore qui commandait la frégate de 44 canons HMS Indefatigable d'intercepter et de capturer les navires espagnols sans combattre si c'était possible. D'autres navires de guerre anglais arrivèrent en soutien au début du mois d'octobre.

C'est le 5 octobre qu'eut lieu la confrontation : Bustamante refusa naturellement de se rendre sans combattre. Un échange général de tirs eut lieu. Le magasin de la Mercedes, explosa moins de 10 minutes plus tard, tuant 40 membres d'équipage sur 240. Le bateau détruit et le trésor qu'il renfermait se retrouvèrent ainsi au fond de l'Océan.

L'action des anglais, en l'absence de déclaration de guerre, fut considérée comme un acte de piraterie. L'Espagne déclara la guerre à l'Angleterre le 14 décembre 1804. Moins d'un an plus tard, elle subissait une nouvelle défaite lors de la bataille de Trafalgar (octobre 1805), bataille menée aux côtés de la flotte française.

Ces épisodes douloureux de l'histoire militaire espagnole, ainsi que la présence d'une base militaire de l'Angleterre sur une terre espagnole, Gibraltar, font que le sujet reste sensible même deux siècle après. D'ailleurs on n'imagine pas que les Etats-Unis aient pu envisager de s'aliéner une nation amie, l'Espagne pour une histoire de trésor maritime.

Galerie de photos du trésor : de sa découverte à la restitution à l'Espagne

Photo de l'Odyssey Explorer, bateau qui a récupéré le trésor en douce en 2007 au large des côtes de l'Espagne et du Portugal
Photo de l'Odyssey Explorer, bateau qui a récupéré le trésor en douce en 2007 au large des côtes de l'Espagne et du Portugal

Sous marin de la société Odyssey utilisé pour la récupération du trésor
Sous marin de la société Odyssey utilisé pour la récupération du trésor

Monnaies du trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes au fond de l'Océan
Monnaies du trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes au fond de l'Océan

Monnaies du trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes
Monnaies du trésor de la Nuestra Señora de las Mercedes

Gros plan sur quelques écus d'argent du trésor
Gros plan sur quelques écus d'argent du trésor


Les caisses remplies de monnaies entreposées à Tampa aux Etats-Unis



Caisses contenant des monnaies du trésor, marquées par des étiquettes numérotées aux couleurs de l'Espagne

Inventaire des monnaies du trésor.
Inventaire des monnaies du trésor

Transport du trésor vers l'avion chargé de le rapporter en Espagne
Transport du trésor vers l'avion chargé de le rapporter en Espagne


Alignement de caisses contenant les monnaies.


Equipe du gouvernement espagnol chargée de récupérer le trésor


Chargement du trésor à bord de l'avion espagnol


Le trésor dans les soutes

Autres pages sur les trésors maritimes


Le trésor de Vigo
(flotte espagnole coulée par les anglais au début du XVIIIème siècle)
Le trésor de Lava (épave romaine)
Le trésor du Télémaque
Chasse au trésor avec Google Ocean
217 tonnes d'argent localisée à bord de l'épave de la Gairsoppa
Découverte de l'épave du HMS Victory
Dernière mise à jour : ( 12-02-2017 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |