Accueil arrow Trésors arrow Le trésor de Hackney restitué à son propriétaire
29-03-2017
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique


Le trésor de Hackney restitué à son propriétaire
01-10-2011

Le trésor de Hackney (voir Numismatique et Change 421, décembre 2010), n'a pas été déclaré en tant que trésor officiel par la justice britannique. Les 80 pièces d'or américaines de 20 dollars datées de 1854 à 1913 découvertes par Terence Castle au fond de son jardin dans la ville de Hackney vont être restituées aux descendants de son propriétaire.

C'est en 2007 que les monnaies, d'une valeur d'environ 100000 livres sterling, ont été déterrées par Terence Castle, alors qu'il creusait un bassin d'agrément avec deux de ses amis. Les pièces étaient enterrées dans un pot en verre au fond de son jardin à Stamford Hill, un quartier de Hackney, ville de la banlieue de Londres.

Vidéo : le trésor de Hackney



"Quand j'ai ouvert le papier craft qui renfermait les monnaies", a déclaré Terence Castle, "et que j'ai vu les statues de la Liberté gravées en relief, dans l'or, qui marchaient vers moi... J'ai bien vu que j'avais trouvé quelque chose d'assez spécial..." Il a alors déposé les pièces dans son bureau et a immédiatement contacté le British Museum. "Ils m'ont fait comprendre que je devais leur remettre les monnaies ou prendre immédiatement un avion pour Rio de Janeiro avec le trésor... " a-t-il précisé non sans humour...

La composition exacte du trésor, confié au British Museum, a été rendue publique en décembre 2010 et la justice a été chargée de déterminer si le trésor rentrait dans le cadre du "Treasure Act", la loi qui régit les découvertes de trésors en Angleterre depuis 1996. Pour que des monnaies soient considérées  légalement comme un trésor, trois conditions sont nécessaires : les pièces doivent être en or ou en argent, elles doivent avoir été cachées intentionnellement et leur propriétaire ou ses héritiers doivent être inconnus. Le 18 avril 2011 la justice a déclaré que le trésor de Hackney ne remplissait pas ces conditions puisque l'enquête sur la provenance des monnaies a permis d'identifier les descendants du propriétaire initial du trésor.

Histoire tragique du propriétaire du trésor


Une requête en justice a été faite par  Max Sulzbacher dont le père, Martin, était un juif allemand qui avait fui les persécutions des Nazis en 1938. Avant de s'installer à Hackney, Martin Sulzbacher vivait à Francfort où il exerçait la profession de banquier. Lorsqu'il est parti s'installer en Angleterre avec toute sa famille, il a emporté avec lui les précieuses pièces de 20 dollars en or.

Martin Sulzbacher fut d'abord interné en tant que "réfugié ennemi étranger" à Seaton dans le Devon. Il fut ensuite envoyé au Canada, mais son bateau, "l'Arandora Star" fut torpillé par un sous-marin U-boat allemand sur la côte irlandaise. Plus d'un quart des passagers et de l'équipage périrent. Monsieur Sulzbacher fut alors envoyé en Australie à bord du bateau le Dunera, sur lequel les conditions de vie étaient épouvantables, au point qu'une partie des membres d'équipage ont été par la suite jugés en cour martiale. Il fut enfin envoyé sur l'Ile de Man avant d'être relâché.

Les pièces ont d'abord été placé dans un coffre à Londres, mais après 1940, alors que l'Angleterre était menacée par une invasion allemande, le frère de Monsieur Sulzbacher a pris la précaution de récupérer les pièces pour les enterrer dans le jardin de la maison de Hackney où elles ont été récemment redécouvertes.

Malheureusement, les cinq membres de la famille qui connaissaient l'emplacement exact où les pièces avaient été enfouies ont été tués lors du bombardement allemand du 24 septembre 1940. Lors de sa libération, Monsieur Sulzbacher a voulu récupérer les pièces dans le coffre, mais celui-ci était vide. Une ami de la famille lui expliqua alors que les pièces avaient été enfouies, mais il ignorait l'emplacement exact du trésor. Monsieur Sulzbacher tenta, sans y parvenir, de récupérer le trésor dans les décombres consécutifs au bombardement.

Par la suite, Martin Sulzbacher resta en Angleterre et s'installa dans le quartier londonien de Stoke Newington où il ouvrit une librairie. Il est resté en Angleterre jusqu'en 1981, date de sa mort.

Un premier dépôt de 82 pièces déjà restitué en 1952


Mais les 80 monnaies qui constituent le "trésor de Hackney" ne constituent qu'une partie des pièces cachées par Martin Sulzbacher. En 1952, une autre partie du trésor avait déjà été découverte alors que des travaux de construction d'un nouveau bâtiment avaient lieu sur le site de l'ancienne maison de Monsieur Sulzbacher. Ce premier groupe de pièces était composé de 82 monnaies de 20 dollars or américains de type "Doubles Aigles", tout à fait comparables aux monnaies redécouvertes en 2007 par  Terence Castle. A l'époque, l'Officier de la Couronne restitua les pièces à Martin Sulzbacher.

Le 18 avril dernier l'Officier de justice de la cour d'Inner North London a conclu son enquête sur le trésor de monnaies américaines découvertes en 2007. Le propriétaire des monnaies ayant été formellement identifié, celles-ci n'ont pas été déclarées en tant que trésor officiel selon le "Treasure Act" de 1996. L'enquête conduite par le British Museum et le Musée de Londres a permis de retrouver Max, le fils et héritier de Martin Sulzbacher.

Etablissant un parallèle avec les pièces déjà restituées en 1952, l'officier de justice Andrew Reid a statué que les pièces devaient être rendues aux descendants de l'homme qui les avait enterrées. Monsieur Reid a également déclaré que Monsieur Sulzbacher pouvait donner une récompense aux découvreurs du trésor, mais que rien ne l'y obligeait légalement.

"L'honnêteté ne paie pas toujours..."


A la sortie du tribunal, Terence Castle aurait déclaré à ses deux enfants, peut-être en plaisantant,  "l'honnêteté ne paie pas toujours..." Pourtant, Max Sulzbacher s'est engagé à donner une récompense dont le montant n'a pas été précisé, aux inventeurs du trésor. Il a également fait don d'une pièce au Musée de Londres et à celui de Hackney.

Max Sulzbacher a déclaré qu'il était très agréablement surpris par la découverte récente, qui avait fait resurgir le trésor 70 ans après qu'il ait été enterré. "Je suis très reconnaissant envers les découvreurs d'avoir déclaré la trouvaille au Portable Antiquities Schème et au Musée de Londres", a-t-il déclaré, remerciant également le public pour avoir averti l'Officier de justice de l'existence du premier trésor déjà découvert dans les années 1950. Le trésor, moins les deux pièces données aux Musées, va probablement faire l'objet d'une vente.

C'est la première fois depuis l'entrée en vigueur du Treasure Act que le descendant d'un trésor en réclame la propriété et obtient sa restitution. La découverte du trésor de Hackney met également en lumière l'histoire tragique d'une famille allemande contrainte de fuir les persécution des Nazis.

Sources :


-"The Hackney Hoard, Coroner to rule on unique and historic treasure case" (http://bit.ly/lGCyXG)
-"Stoke Newington gold hoard returned to family" (http://bit.ly/eDUXlT)

Autres pages sur les trésors monétaires


Chasseurs de trésors contre archéologues
Le trésor de Pannecé (monnaies romaines)
Le trésor de Laniscat (monnaies gauloises)
20 dollars or (présentation des pièces, listes de prix, pièces en vente sur eBay)
Donnez votre avis se ces monnaies et sur ces textes !
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
Dernière mise à jour : ( 01-10-2011 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |