Accueil arrow Trésors arrow 600 kilos de monnaies romaines découvertes à Tomares près de Séville
22-11-2017
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
600 kilos de monnaies romaines découvertes à Tomares près de Séville
29-04-2016

Des travaux ont mis au jour 19 amphores pleines de pièces de bronze romaines de la fin du IIIème siècle et du début du IVème siècle après JC.

Chaque pièce pèse entre 8 et 10 grammes. On peut les compter par dizaines de milliers réaprties dans les 19 amphores. Il s'agit pour l'essentiel de pièces de bronze couvertes de terre, de poussière et d'histoire.

Galerie de photos sur le trésor de Tomares


Des travaux sur des canalisation dans la commune espagnole de Tomares, située à environ 10 kilomètres de Séville ont mis au jour 600 kilos de monnaies romaines de la fin du IIIème siècle et du début du IVème siècle après Jésus Christ.

600 kilos de monnaie réparties dans 19 amphores

"Il s'agit d'une trouvaille que l'on peut qualifier d'énorme avant même de l'avoir étudiée et analysée. C'est un ensemble unique et qui n'a pratiquement pas d'équivalents. Jusqu'à présent, nous ne connaissions rien d'équivalent dans l'histoire du bas empire romain en Espagne" a déclaré Ana Navarro, la directrice du Musée Archéologique de Séville, où a été déposé le trésor.

La trouvaille de ces mystérieuses amphores pleines de monnaies a eu lieu mercredi 27 avril 2016 pendant des travaux qui avaient lieu dans le Parc Olivar el Zaudin à Tomares, une municipalité située à 10 kilomètres de la capitale de l'Andalousie.

Carte de localisation de Tomares

"Il n'est pas question ici d'amphores pour stocker du vin ou de l'huile, il s'agit d'amphores plus petites que l'on utilisait pour transporter d'autres marchandises. Il est étonnant qu'ils s'en soient servi pour y mettre de grandes quantités de monnaies" a expliqué madame Navarro avant de décrire les pièces : "A l'avers on peut voir le portrait des empereurs Maximien ou Constantin. Au revers sont représentées diverses allégories romaines, comme l'abondance.

Des discussions avec les spécialistes italiens, anglais et français confirment le fait qu'il s'agit d'une des plus importantes découvertes de monnaies datant de cette époque. Les études qui vont être conduites à présent vont permettre d'en délimiter exactement les contours.

A l'heure actuelle, environ 10 % des pièces environ ont été triées et classées; l'étude de toutes les autres pièces permettra sûrement de préciser une frange chronologique plus large. Le trésor pourrait contenir notamment des pièces de l'empereur Dioclétien.

Sur les 19 amphores, une dizaine ont été brisées au moment des travaux tandis que les autres sont parfaitement conservées et restent scellées. On ignore encore ce qu'elles contiennent.

Un trésor d'une valeur archéologique incalculable

La valeur du trésor est certainement très importante, mais c'est surtout sa valeur historique et archéologique qui intéresse les archéologues locaux : cette valeur est incalculable.

Après la découverte du trésor, les travaux ont repris, mais la directrice générale des Biens Culturels et des Musées, Araceli Gacia, a annonce que le Conseil Général d'Andalousie va demander à la commune de Tomares l'interruption temporaire des travaux, afin que des fouilles archéologiques d'urgence puissent avoir lieu.

Bien que l'immense majorité des pièces soient en bronze, les archéologues ont également quelques pièces saucées en argent. Les pièces ne portent pas de traces de circulation, ce qui donne un précieuse indication sur la nature du trésor : il s'agissait certainement d'un trésor public, destiné par exemple à la solde des fonctionnaires ou des militaires.

Pour l'instant cependant les premier travaux se concentrent sur un nettoyage superficiel des pièces et sur la constitution d'un inventaire.

Quelques hypothèses sur le trésor

Toute la zone du Bas Guadalquivir est très riche en vestiges archéologiques. A l'époque romaine il s'agissait d'une des provinces les plus riches de l'Empire. Le territoire était parsemé de villas, et la cité d'Italica, ancienne capitale de la Bétique, était située dans les parages.

Les interrogations sont très nombreuses sur l'origine et la destination du trésor de Tomares. On ne sait pas pourquoi cette masse de monnaie a été oubliée là. Les études qui vont avoir lieu devraient lever une partie du voile qui couvre encore l'exceptionnel trésor de Tomares

Autres pages sur les trésor monétaires


Trésors monétaires
Donnez votre avis se ces monnaies et sur ces textes !
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
Dernière mise à jour : ( 30-04-2016 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |