Accueil arrow Pièces or
17-11-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Pièces or
Cours de l'or à Londres : la London Bullion Market Association (LBMA)


Cours de l'or à Londres : la London Bullion Market Association (LBMA)


La London Bullion Market Associasion (abrégé LBMA) est une association plus ou moins dirigée par la Banque d'Angleterre
Logo de la LBMA, association qui fixe les cours de l'or à Londres
Logo de la LBMA, association qui fixe les cours de l'or à Londres
et qui s'occupe de la cotation des métaux précieux. On confond souvent le marché des métaux précieux de Londres (London bullion exhange) avec le marché des métaux (London Metal Exchange, abrégé LME). Dans ce dernier marché, seuls les métaux communs sont échangés, tandis que la LBMA est spécialisée principalement dans le marché de l'or et de l'argent.
Les membres de la LBMA sont des banques internationales majeures ainsi que les plus importants marchands et fabriquants de métaux précieux.

Comment la LBMA fixe-t-elle le cours de l'or ?
Cinq membres de la LBMA se rencontrent deux fois par jours pour "fixer" le prix de l'or. C'est ce qu'on appelle le "London Gold Fixing".

L'or est échangé principalement selon la méthode "over-the-counter" (OTC), avec des quantités limitées sur le New York Mercantile Exchane (NYMEX) et sur le Tokyo Commodity Exchange (TOCOM). Ces contrats de gré à gré sont connus comme des "Gold future contracts". Le règlement de l'or a lieu pendant les deux jours qui suivent la date de l'échange (il s'agit de deux jours ouvrables, un jour ouvrable étant défini comme un jour pendant lequel New York et Londres sont ouverts pour les échanges).

Le marché de l'or est établi selon le cours au comptant (spot prices) et les taux d'intérêt (comparables au marché des devises) plus que par une offre et une demande dynamiques.
Cela s'explique par le fait que l'or, comme les monnaies est emprunté et prêté par les Banques Centrales et le marché interbancaire.

Les taux d'intérêt de l'or tendent à être inférieurs aux taux d'intérêt domestiques des Etats-Unis, pour encourager les emprunts en or (afin que les banques centrales puissent gagner des intérêts sur leurs importants stocks d'or), sauf dans des circonstances exceptionnelles, le marché de l'or a tendance à être "en contango" (c'est-à-dire que le cours de l'or sur le marché est supérieur au marché de gré à gré). Cette situation a fait du marché de l'or un marché très attractif pour les les contrats de vente par les producteurs d'or et a contribué au développement d'un marché dérivé actif et relativement liquide.


La taille du marché de l'or de Londres


La plus grande partie du marché de l'or et de l'argent a lieu sur le marché de gré à gré (OTC). Londres est de loin la place la plus importante pour les transactions OTC; la place Londres est suivie par New York, Zurich et Tokio. Le marché a récemment grossi a avec l'arrivée de la Comex à New York et de la Tocom à Tokyo. L'or est également négocié sur les bourses de Londres, New York; Johannesbourg et la bourse d'Australie.

Bien que le marché physique de l'or et de l'argent soit global, la plupart des échanges OTC ont lieu à Londres. Le volume moyen des échanges sur le London Bullion Market Association en décembre 2004 a été de 15,4 millions d'onces d'or ( = 480000 kilos d'or) et 102,2 millions d'onces d'argent ( = 31800000 kilos d'argent). Cela signifie qu'une quantité égale à la production annuelle de toutes les mines d'or a été échangée sur le LBMA tous les 5,4 jours, et la production annuelle d'argent tous les 5,8 jours.
Dernière mise à jour : ( 25-09-2008 )
Lire la suite...
 
La Darique, monnaie d'or des Perses Achéménides


La Darique, monnaie d'or des Perses Achéménides


La Darique était la monnaie d'or royale des Perses Achéménides, comme le sicle médique était leur monnaie d'argent. Son nom vient de celui de Darius Ier, fils d'Hystasme (521 à 485 avant JC), qui la créa. De toutes les espèces de monnaies d'or frappées dans l'antiquité hellénique, la darique fut, avec les statères de Philippe de Macédoine et d'Alexandre le Grand, la monnaie la plus populaire et la plus répandue. Elle est d'or pur et pèce de 8 grammes 35 à 8 grammes 42. Son type est, uniformément, le roi de Perse, représenté en archer, un genou à terre. De nombreuses inscriptions aussi bien que les témoignages littéraires prouvent qu'entre le commencement des guerres médiques et le milieu du règne d'Alexandre, la darique formait la plus importante partie du numéraire en or répandu dans le commerce de la Grèce avec l'Orient où son souvenir persista longtemps. A la fin de l'empireur romain, le poète Ausone se sert encore du mot "darii" par affectation d'archaïsme poétique, pour désigner les sous d'or constantiniens.
 

Photo de Darique, la monnaie d'or créée par Darius Ier


Photo de Darique, la monnaie d'or de Darius Ier
Description complète de la monnaie :
ROYAUME ACHEMENIDE, AV darique, 475-420 av. J.-C. Série IIIb. Droit : Le roi agenouillé à droite sur une ligne de sol, tenant une lance et un arc. Revers : Carré creux allongé. Ref.: Carradice, 27-28. 8,33g. Rare.
Origines de cette monnaie : Jean Elsen & ses Fils S.A., vente aux enchères 94, le 15 décembre 2007, lot n°22. Estimation : 2000 euros.



Telle fut, dès l'origine, l'abondance des émissions de la darique que déjà, lors de l'expédition de Xerxès contre la Grèce, le Lydien Pythès avait en sa possession 3993000 dariques.
Dans les inscriptions de la Grèce d'Europe, il n'est pas rare de rencontrer des comptes composés à la fois de dariques, de drachme et d'autres monnaies locales. Par exemple, une inscription de Lébadée en Béotie, mentionne un certain Télémachos, fils de Polémarchos, qui paie 2 dariques et 115 drachmes.
Dernière mise à jour : ( 03-11-2008 )
Lire la suite...
 
Les monnaies d'or du Moyen Age


Les monnaies d'or du Moyen Age


Les monnaies d'or du Moyen Age sont très nombreuses, et il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Nous présentons ici Exemple de monnaie d'or du Moyen Age : le Mouton d'orquelques unes des monnaies en or les plus connues du Moyen Age. Il s'agit d'ailleurs de monnaies du bas Moyen Age datées principalement du XIIIème au XVème siècle. En ce qui concerne l'extension géographique des pièces présentées, il s'agit surtout de monnaies de l'Occident chrétien, bien que l'on trouve des exemples de monnaies Byzantines et de l'Espagne musulmane.

La frappe de l'or n'a véritablement repris en Occident qu'après les Croisades et l'essor de la bourgeoisie marchande en Italie, au XIIème siècle. Au XIIIème siècle, toutes les grandes principautés de l'Occident ont émis des monnaies d'or.

Chaque monnaie a un ou plusieurs noms : par exemple, on parle indifféremment de "moutons d'or" ou "d'agnels d'or" pour désigner les pièces sur lesquelles est représenté l'agneau pascal. De plus les monnaies d'or ayant connu un grand succès ont été copiées dans plusieurs principautés, ce qui est le cas par exemple du Florin, monnaies d'or émises initialement dans la ville de Florence en Italie et qui a été copié dans de nombreuses seigneuries de l'Occident.
 

Liste des monnaies d'or présentées :

Dernière mise à jour : ( 26-02-2012 )
Lire la suite...
 
Le cours de l'or

Le cours de l'or est fixé aujourd'hui par l'offre et la demande. Il n'en a pas toujours été ainsi. Jusqu'en 1971, le cours de l'or était Lingot d'orarrimé au cours des monnaies dans le cadre du système du "Gold Exchange Standard". Le Gold Exchange Standard a établi les règles du système monétaire international entre 1944 et 1971. Le Gold Exchange Standard, signifie littéralement "l'étalon de change or". Dans ce système, le cours des monnaies était presque fixe (tout en autorisant de faibles fluctuations), et surtout le dollar était reconnu comme la monnaie de réserve internationale. Le dollar considéré comme "as good as gold", c'est-à-dire "aussi bon que l'or" était alors librement convertible en or dans le cadre des échanges entre banques centrales.
Entre 1944 et 1971, le cours de l'or était donc équivalent au cours du dollar.

Tout change en 1971 : le 15 août 1971, le Président des Etats-Unis Richard Nixon décide unilatéralement que le dollar ne sera plus convertible en or. Les raisons qui ont conduit à cette décision sont principalement le déséquilibre des échanges internationaux en défaveur des Etats-Unis. Il faut rajouter que l'or n'a jamais représenté qu'une petit partie de la masse monétaire, et qu'en cas de panique, il aurait été absolument impossible de convertir la totalité de la masse monétaire existante en or.
Dernière mise à jour : ( 22-03-2011 )
Lire la suite...
 
L'or dans l'histoire des civilisations : un rôle ancien, majeur et passionné

Les qualités uniques de l'or en ont toujours fait par le passé un élément capital de l'histoire des civilisations. L'or se trouvant sous forme de pailettes dans les rivières est assez rare mais relativement facile à prélever : dans l'histoire, l'or est le deuxième métal a avoir été exploité après le cuivre. Les qualités de ce métal brillant, ductile, malléable et inaltérable jointes à sa rareté lui ont rapidement donné une importante valeur d'échange.

On sait le rôle qu'a joué l'or dans la civilisation de l'Egypte pharaonique; l'or y fut surtout utilisé dans la réalisation d'objets d'art, notamment funéraires, d'une extraordinaire beauté.

L'or monnayé est une invention des grecs d'Asie Mineure, au VIème siècle avant JC. On connaît notamment la légende de Crésus,
 Exemple de monnaie d'or de Crésus
Les plus anciennes pièces en or sont des monnaies du roi Crésus baptisées les "créséides" (photo Hess-Divo)
réputé pour son extraordinaire richesse, due aux créséides, monnaies fabriquées avec l'or tiré du fleuve Pactole (mot qui est passé aujourd'hui dans le langage courant et qui signifie "grosse somme d'argent"). Darius, roi de l'Empire Perse voisin de l'Asie Mineure, frappe lui aussi rapidement des monnaies que l'on baptise de son nom, les "Dariques". Le rôle de l'or devient majeur dans les échanges internationaux : c'est le métal qui inspire le plus confiance.

Le contrôle et l'exploitation des mines d'or est un enjeu majeur pour les civilisations; à Rome, on met au point d'incroyables techniques pour exploiter les mines d'or. Dans la mine de Las Medulas, en Espagne, la soif de l'or pousse les ingénieurs romains à construire d'immenses aqueducs dans les montagnes; des milliers d'hommes se tuent littéralement à la tâche pour la Grandeur des Empereurs Romains. Le tarissement des gisements d'or provoque des crises aussi bien que leur découverte et leur exploitation intensive a provoqué des âges d'or (voir par exemple le cas de Trajan et des mines d'or de Dacie, actuelle Roumanie). A Rome, depuis Jules César, l'or joue un rôle majeur dans le système monétaire.
Dernière mise à jour : ( 28-06-2009 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 21 22 23 24 25 26 27 28 29 Suivante > Fin >>

Résultats 253 - 257 sur 257
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |