15-08-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Sol Invictus
09-01-2011
Sol Invictus ("le Soleil invaincu") était le dieu officiel du soleil dans l'Empire romain tardif. En 274, l'Empereur Aurelien en fit un culte officiel à côté des autres cultes traditionnels romains. Il existe des discussions académiques pour savoir si le nouveau dieu était une refondation de l'ancien culte latin de Sol, le renaissance du culte solaire d'Elagabal ou un culte complètement nouveau.

Quoi qu'il en soit Sol Invictus eut la faveur des empereurs après Aurelien et apparaît sur leurs monnaies jusqu'à Constantin (voir un exemple de monnaie ci-dessous). La dernière inscription qui fait référence à Sol Invictus date de 387 après JC (cf. Halsberghe, "The cult of Sol Invictus", p.170 n.3: "CIL VI, 1778, dates from AD 387,") et le culte avait encore des adeptes au Vème siècle, au point qu'Augustin trouva nécessaire de prêcher contre eux (Halsberghe, p.170, n.4: "Augustine, Sermones, XII; also in Ennaratio in Psalmum XXV; Ennaratio II, 3.").

Portrait de Sol Invictus sur le revers d'une monnaie de Constantin I

Sol Invictus au revers d'une monnaie de Constantin I

Il est communément admis que la date du 25 décembre qui célèbre le jour de Noël fut choisie pour coincider avec les festivités romaines du "Dies Natalis Solis Invicti", c'est-à-dire le "Jour de Naissance du Soleil Invaincu".

Invictus comme épithète


Le mot "Invictus" ("invincible") était l'épithète de nombreuses divinités dans la religion romaine classique. Parmi ces divinités se trouvaient le dieu des dieux, Jupiter, le dieu de la guerre Marc, Hercule, Apollon ou encore Silvanus. "Invictus" fut utilisé dès le IIIème siècle avant JC, et était bien établi en tant que titre d'un culte quand il fut appliqué à Mithra vers le IIème siècle. 

La plus ancienne utilisation de Sol Invictus se trouve dans une dédicace qui date de 158 après JC (voir Corpus Inscriptionum Latinarum VI, 715: Soli Invicto deo / ex voto suscepto / accepta missione / honesta ex nume/ro eq(uitum) sing(ularium) Aug(usti) P(ublius) / Aelius Amandus / d(e)d(icavit) Tertullo et / Sacerdoti co(n)s(ulibus), ce qui signifie : Publius Aelius Amandus a fait cette dédicace au dieu Sol Invictus en accord avec le voeu qu'il avait fait, après sa libération honorable de la garde équestre de l'empereur, pendant le consulat de Tertullus et Sacerdos." Voir : J. Campbell, The Roman army, 31 BC–AD 337: a sourcebook (1994), p. 43; Halsberghe 1972, p. 45.)

Une autre mention de Sol Invictus date du 2ème siècle après JC. Elle est inscrite sur une phalère romaine en ces termes : "inventori lucis soli invicto augusto" (à l'inventeur de la lumière, Sol Invictus Auguste). (référence : Guarducci, M., "Sol invictus augustus," Rendiconti della Pont. Accademia Romana di archeologia, 3rd series 30/31 (1957/59) pp 161ff. Une illustration est fournie dans Kantorowicz, E. H., "Gods in Uniform" Proceedings of the American Philosophical Society 105.4 (August 1961: 368–393) 383, fig. 34). Dans cette citation, "auguste" ne désigne pas l'empereur mais est une épithète qui marque le caractère très élevé de la divinité à laquelle il s'applique).

Elagabal et le culte de Sol


Le premier dieu solaire explicitement qualifié d'invictus fut le dieu provincial Syrien Elagabalus. D'après l'Histoire Auguste, le jeune héritier des Sévères prit le nom de cette divinité et rapporta la pierre noire d'Emèse à Rome. Une fois qu'il fut installé en tant qu'empereur,  Elagabale négligea les cultes traditionnels de Rome et plaça son propre culte solaire a sommet de la religion romaine. Cette expérience s'acheva avec son assassiat en 222 après JC.

Aureus d'Elagabal montrant le char transportant la pierre noire d'Emèse
Aureus d'Elagabal, (or, 7,18 grammes) montrant le quadrige qui rapporta la pière noire d'Emèse à Rome. Monnaie frappée à Antioche vers 218-219 après JC. Références : Cohen 265. RIC 143. BMC 273. Calicó 3033. Photo NAC

L'Histoire Auguste fait référence à la divinité d'Elagabale ainsi : "il fut aussi bien appelé Jupiter que Sol" (fuit autem Heligabali vel Iovis vel Solis). [référence : Historia Augusta, 1, 5].

L'Empereur Aurelien et Sol Invictus


La gens romaine des Aurelii était associée au culte de Sol (référence : J.C. Richard, "Le culte de Sol et les Aurelii. A propos de Paul Fest. p. 22 L.", in: Mélanges offerts à Jacques Heurgon. L'Italie préromaine et la Rome républicaine, Rome, 1976, 915–925). Après ses victoires dans l'Est, l'empereur Aurelien réforma le culte de Sol en élevant le dieu solaire au rang de première divinité de l'Empire.


Monnaie d'Aurelien cuivre saucé, 4,38 grammes. Au revers représentation de Sol Invictus. Photo Pegasi

Jusque là, les prêtres du soleil n'avaient été que de simples prêtres. Il devinrent alors des "pontifices" et des membres du collège des pontifes institué par Aurelien. Chaque membre du collège des pontifes était membre de l'élite sénatoriale, ce qui montre que la fonction de prêtre du culte de Sol était désormais très prestigieuse. Aurelien construisit également un nouveau temple pour Sol à Rome, portant ainsi que nombre de temples de Sol à Rome à au moins quatre. Il institua également des jeu en l'honneur du dieu du soleil. Ces jeux devaient avoir lieu tous les quatre ans à partir de 274 après JC.

L'identité du dieu Sol d'Aurelien a fait l'objet de nombreux débats. En se basant sur les dires de l'Histoire Auguste, certains ont affirmé que le Sol d'Aurelien était basé sur le dieu Sol Elagabalus d'Emèse. D'autres, en se basant sur les textes de Zozime, suggèrent que ce culte était basé sur celui d'Hélios, le dieu solaire de Palmyre. Cette affirmation est fondée sur le fait qu'Aurélien disposa et consacra une statue dédiée au culte d'Hélios qui avait été prise dans le temple de Sol Invictus à Palmyre.

Constantin et Sol Invictus


Les empereurs ont représenté Sol Invictus sur leur monnayage officiel, avec des légendes très variées. Mais peu d'entre eux ont incorporé aux légendes l'épithète d'Invictus, comme dans la légende "Soli Invicto Comiti", qui affirmait clairement que le Soleil Invaincu était le compagnon de l'Empereur. Cette légende apparaît avec une grande fréquence sur les monnaies de Constantin.

Le monnayage officiel de Constantin continue à présenter des images de Sol jusqu'en 325-326 après JC. Un solidus de Constantin ainsi qu'un médaillon d'or de son règne présente le buste de l'empereur de profil accolé à celui de Sol Invictus, avec la légende INVICTUS CONSTANTINUS.

Médaillon d'or de Constantin accolé à Sol Invictus

Médaillon d'or de Constantin le Grand représentant le buste de l'empereur accolé à celui du soleil

Constantin décréta le 7 mars 321 après JC que le jour du soleil (le "dies solis") serait le dimanche.

Sol invictus et les autres empereurs


Les monnaies romaines représentent très fréquemment Sol invictus. Sol apparaît sporadiquement sur les monnaies impériales du 1er et du 2ème siècle après JC et plus fréquemment à partir du règne de Septime Sévère et jusqu'à 325-326 après JC. Sol Invictus apparaît sur les légendes des monnaies dès 261 après JC, bien avant le règne d'Aurelien.

Il existe des liens entre la couronne radiée des empereurs et le culte de Sol. Ainsi, Auguste fut représenté après sa mort avec une couronne radiée, ainsi que les empereurs de leur vivant même à partir de Néron (65 après JC) jusqu'à Constantin.

Autres pages sur Sol Invictus


Sol Invictus sur une monnaie de Constantin
Monnaie au buste accolé de Sol et Constantin (cabinet des médailles)
On doit à Jean-Pierre Martin une étude numismatique détaillée sur les images de Sol Invictus sur les monnaies des Sévères à la Tétrarchie. Cette étude dont la référence complète est la suivante : Sol Invictus : des Sévères à la tetrarchie d'après les monnaies In: Cahiers du Centre Gustave Glotz, 11, 2000. pp. 297-307 est librement téléchargeable au format pdf en cliquant sur le lien ci-dessous : Sol Invictus sur les monnaies
Dernière mise à jour : ( 09-01-2013 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |