Accueil arrow Monnaies romaines
21-06-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Monnaies romaines
LES CORNES D’ABONDANCE SUR LES MONNAIES ROMAINES

La Corne d’Abondance (Cornucopia en latin) est un symbole bien connu de l’abondance, de la fécondité, de la fertilité et de la joie. Les Cornes d’Abondance sont très fréquemment représentées sur les monnaies antiques en général et sur les monnaies romaines en particulier. Certains auteurs de l’antiquité ont identifié la corne d’abondance comme étant la corne d’Amalthée, la chèvre nourricière de Jupiter enfant.

D’autres auteurs antiques prétendent que la corne d’abondance est celle que Hercule prit sur la tête d’Acheloüs lors de sa rencontre avec ce monstre protéen, et que les nymphes prirent pour la convertir en corne d’abondance.

Exemples de représentation de cornes d'abondance associées à des personnifications sur des monnaies romaines

 

Exemples de représentation de cornes d'abondance associées à des personnifications sur des monnaies romaines

Des Cornes d’abondance sont représentées sur de nombreux monuments antiques, qu’il s’agisse de sculptures ou de numismatique. La Corne d’Abondance est l’attribut caractéristique d’Euthemia, la déesse des Grecs et d’Abundantia, la déesse des Romains, pour marquer la fertilité dont elles étaient responsables.

Des Cornes d’Abondance remplies de fruits ou placées à l’intérieur de couronnes composées d’épis de blé et de fleurs apparaissent comme le symbole des triumvirs monétaires, et dénote l’abondance de toutes choses engendrée notamment par l’argent. On trouve aussi des corne d’abondance comme symbole des édiles curules, sur des monnaies de la République Romaine (familles Aemilia, Annia, Carisia, Claudia, Fabia, Livineia, Mussidia, Julia et Statilia). On trouve également des cornes d’abondance sur les monnaies de Lepide, Domitien, Hadrien et d’autres empereurs. On voit parfois des cornes d’abondance sur les monnaies d’Auguste, placée à l’arrière du Capricorne qui tient un globe et un gouvernail. On en voit encore représentées sur un petit pilier sur des monnaies de Marc Aurèle.

Dernière mise à jour : ( 10-09-2008 )
Lire la suite...
 
SESTERCE :: SESTERCE MONNAIE :: SESTERCE DEFINITION

INTRODUCTION : DEFINITION DU SESTERCE

Le SESTERCE (en latin sestertius) était une ancienne monnaie romaine. Pendant la République Romaine, il s’agissait d’une petite monnaie d’argent rare, dont l’émission était très occasionnelle. Pendant l’Empire Romain, le sesterce est devenu une grosse monnaie de bronze.

Le nom « sestertius » signifie « deux et demi ». Il s’agit de la valeur originelle de la pièce en As.

Exemple de sesterce de l'Empereur Néron

Exemple de Sesterce de Néron. Les Sesterces de Néron comptent parmi les plus beau et les plus recherchés de la série impériale romaine – Photo Heritage WCA

Sommaire :

 

HISTOIRE DU SESTERCE

Le sesterce fut introduit en 211 avant JC dans le monnayage romain sous la forme d’une petite monnaie d’argent valant ¼ de denier (et 1/100° d’Aureus). Un denier d’argent était supposé peser 4,5 grammes, et valait 10 asses, tandis que le sesterce d’argent valait 2 et ½ asses. Dans la pratique, les monnaies étaient fréquemment plus légères que dans la théorie.

Sesterce d'Argent

Exemple de Sesterce d'argent. République Romaine. Sesterce Anonyme. Argent 0.96 grammes. Avers de la monnaie : Tête casquée de Rome tournée à droite. IIS derrière. Revers de la monnaie : les Dioscures chevauchant à droite. ROMA dans un cadre en dessous. Références de la monnaie : RSC4, C44/7, BMC13. Avant la réforme d'Auguste le sesterce a été une petit monnaie d'argent frappé très épisodiquement

 

Lorsque le denier fut réévalué à 60 asses en raison de la réduction graduelle de la taille des monnaies de bronze, le sesterce fut réévalué à 4 asses, toujours équivalent à un quart de denier. Le sesterce était alors fabriqué sporadiquement, beaucoup moins fréquemment que le denier, jusqu’en 44 avant JC.

En 23 avant JC ou vers 23 avant JC, avec la réforme monétaire d’Auguste, la dénomination du sesterce fut réformée et le sesterce devint une grosse monnaie de bronze. Le Sesterce eut une existence sous cette forme jusqu’au IIIème siècle de notre ère. La plupart furent émis dans l’atelier de Rome, mais entre 64 après JC, pendant le règne de Néron (58-68 après JC) et jusqu’à celui de Vespasien (69-79 après JC), l’atelier de Lyon en Gaule (Lugdunum) fut chargé de la production d’une partie des sesterces. Les sesterces produits dans l’atelier monétaire de Lyon sont identifiables grâce à un petit globe qui figure en bas du buste de l’Empereur, à l’avers.

Dernière mise à jour : ( 08-11-2009 )
Lire la suite...
 
LE CHAMEAU ET LES SYMBOLES DE L’ARABIE SUR LES MONNAIES ROMAINES

Les Romains ont représentés les Provinces de l’Empire, mais aussi les fleuves et même les idées sous forme de personnificationsImage de chameau sur une monnaie romaine de Trajan sur leurs monnaies. Ils ont également attribué à chaque Province un symbole spécifique qui permettait de reconnaître immédiatement la zone évoquée par le monnaies.
En ce qui concerne l’Arabie, c’est le chameau (ou plutôt le dromadaire), en latin CAMELUS, qui a été choisi.

Cet animal bien connu et très utiles dans les contrées Orientales dont il est originaire est représenté sur les monnaies romaines comme le symbole ordinaire de l’Arabie : on peut le voir sur des monnaies de la République Romaine, mais aussi sur des monnaies de Trajan notamment (monnaies portant les légendes ARAB. ADQ., ainsi que les pièces de à la légende RESTITVTORI ARABIAE sur les monnaies de l’Empereur Hadrien. On voit aussi des chameaux sur les monnaies de la famille Aemilia sous la République Romaine (légende REX ARETAS).

Sur une monnaie de Trajan portant la légende ARAB ADQ SPQR OPTIMO PRINCIPI, on voit une femme debout (personnification de l’Arabie), avec une branche dans la main droite, un roseau dans la main gauche. A ses pieds se trouve un petit chameau qui symbolise l’Arabie.

 

 

LES ROMAINS ET L’ARABIE

L’ARABIE (en latin ARABIA), était dans l’Antiquité une des plus grandes régions d’Asie, située entre l’Egypte et l’Inde et divisée nominalement en trois parties : l’Arabia Felix, Deserta et Petrea (c’est-à-dire « rocheuse »), bordée par la Syrie et la Mésopotamie au nord et par le Golfe Persique à l’Est; par le Golfe Arabique et la Mer Rouge à l’Ouest; par l’Océan Indien (« Erythraeum Mare) au sud (cf. carte ci-dessous)

CARTE PRESENANT LES TROIS ARABIES

 

Dernière mise à jour : ( 06-04-2009 )
Lire la suite...
 
LES IMAGES DE L’ORIENT (ORIENS) SUR LES MONNAIES ROMAINES

Les représentations de l’Orient sur les monnaies romainesExemple de représentation d'Orien ( = le Soleil) sur le revers d'une monnaie de Gordien III

Le mot « ORIENS » désigne l’Orient ou l’Est en latin. Ce terme était employé par les Romains aussi bien pour désigner la partie du monde où le Soleil se lève, que pour désigner une province orientale de l’Empire. Parfois l’expression Oriens a été utilisée pour désigner le Soleil lui-même.
L’Est ou Oriens est représenté sur les monnaies sous la forme d’une personnification : c’est la figure d’un jeune homme qui porte une couronne radiée, qui figure les rayons du soleil. La légende « ORIENS » est gravée dans le champ des monnaies sur lesquelles est représenté ce portrait.

Lorsqu’il représente le Soleil lui-même, Oriens est aussi représenté sous la forme d’un homme nu, qui se tient généralement debout avec une main levée. Il tient un globe, et parfois un fouet (comme par exemple sur des monnaies des empereurs Gordien le Pieux, Aurelien, Valérien, Gallien, Postume, Claude le Gothique, Aurelien, Probus, Numérien, Dioclétien, Constance Chlore, Allectus, etc). Le fouet tenu par le Soleil est celui du cavalier qui conduit son char : le soleil conduit en effet sa course dans le ciel depuis l’Orient jusqu’à l’Occident.
Sur une monnaie de Dioclétien, on peut le voir représenté avec une branche dans une main et un archet dans l’autre.

Le rôle de l’Orient dans l’histoire de l’Empire Romain : quelques explications

L’Orient a joué un rôle considérable dans l’histoire de l’Empire Romain. Certes, c’est Rome qui a conquis l’Orient au premier siècle avant notre ère, mais on peut dire que l’Orient a mené une conquête intellectuelle, religieuse et culturelle sur l’Occident et sur Rome. Victoire intellectuelle et culturelle : Rome a toujours eu une fascination et une admiration sans bornes pour la culture grecque (la philosophie, les arts plastiques, mais aussi la littérature et le théâtre). D’autre part, l’Orient a conquis Rome sur un plan religieux : à partir du premier siècle de notre ère, les cultes Orientaux s’implantent à Rome (cultes Egyptiens, mais aussi Judaïsme, Christianisme, ainsi que les cultes Solaires). Au IIIème siècle le culte du Soleil Invaincu (Sol Invictus) devient même la religion officielle de certains Empereurs (comme Aurelien par exemple, mais aussi Constantin Premier, qui fut un adepte du culte du Soleil avant de se convertir à une autre religion orientale, le christianisme).
On voit toute l’importance de l’Orient dans l’histoire de l’Empire Romain. Aussi les représentations de l’Orient sont-elles assez fréquentes sur les monnaies romaines.

Dernière mise à jour : ( 23-06-2008 )
Lire la suite...
 
La Sella Curulis : le siège des Empereurs et des magistrats romains
Exemple de siège curule (sella curulis) sur une monnaie romaineLa "Sella Curulis", c'est le siège des magistrats et des Empereurs romains. Le mot "Sella" est une contraction de "sedula", tirée de sedeo. Comme "sedile", "sella", désigne, en général, un siège. La sella, par opposition au trône, n'a pas de dossier ni de bras. C'était la forme de siège la plus commune, employée, dans toutes les classes, par hommes et femmes. Nue ou ornementée, mais jamais tapissée, on la couvrait d'un coussin (le "pulvinus") avant d'y prendre place. Le mot "sella" s'appliquait à des sièges utilisés dans toutes les classes de la société romaine. Il sera ici question des Sella Curulis, c'est-à-dire des sièges officiels utilisés par les magistrats romains et par les Empereurs. L'étymologie la plus vraisemblable du mot "Sella Curulis" est liée à la disposition des villes anciennes qui ne permettait pas à tous de circuler librement en voiture dans les rues; les magistrats en avaient le droit dans certaines cérémonies; à l'origine ils jouissaient probablement sans restriction de cette prérogative. Entre toutes les attributions du pouvoir, la plus essentielle était la fonction de justice. Or elle restait attachée à la personne, non à un lieu déterminé; d'autre part, le magistrat agissant comme juge se plaçait toujours dans un endroit élevé sur une estrade (suggestus, tribunal) et il officiait assis. Sur l'estrade on posait la sella; tribunal et sella, d'après les textes, paraissent aller nécessairement ensemble. Le magistrat a le droit de procéder assis à toutes les affaires qui le concernent, telles que l'administration de la justice, la levée des troupes, la prise des auspices; peut-être même était-ce une obligation, à peine de nullité. Le caractère symbolique de la sella du magistrat tient à celui de la position assise : on est en devoir de la quitter et de se lever en présence d'un homme plus âgé ou honoré. Le public agissait ainsi quand le magistrat faisait son entrée dans l'amphithéàtre, pendant les jeux.
Dernière mise à jour : ( 18-08-2008 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 46 - 54 sur 124
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |