Accueil arrow Monnaies romaines
20-10-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Monnaies romaines
Images de la chlamys et du paludamentum sur les monnaies romaines
Le « paludamentum » est le manteau militaire des commandants militaires et donc des empereurs romains. Le manteau militaire des Romains était le sagum analogue à la chlamys des Grecs; il n'est pas rare de trouver l'un des deux noms employé pour l'autre, surtout chez les auteurs qui écrivent en grec. Mais le terme de sagum était proprement réservé pour désigner le manteau des soldats et des officiers, du moins depuis une certaine époque. Celui du général, insigne du commandement, se nommait « paludamentum » : « Diogeni... pera et baculum quod regibus diadema, quod imperatoribus paludarnentum », dit Apulée. A l'époque républicaine primitive, où le magistrat ne quittait la ville que pour entrer en campagne, il était sans doute porté par tous ceux qui se trouvaient hors de Rome ; plus tard il ne dut appartenir qu'à ceux qui commandaient les troupes. Sa forme est celle du sagum; c'est un manteau tombant à mi-hauteur, quelquefois jusqu'au bas du mollet et retenu sur l'épaule droite par une fibule. On le voit très souvent sur les représentations figurées, bas reliefs ou statues, mais aussi sur les monnaies.
Exemple de représentations de la chlamys ou paludamentum sur une monnaie romaine
Exemple de monnaie romaine représentant le paludamentum : Aureus de Commode (177-193 après JC). Diamètre 22 millimètres, 7.25 grammes. A l'avers, on peut voir le buste drapé (avec le paludamentum) et cuirassé de l'Empereur. Le revers présente Mars à demi nu portrant le paludamentum ou la chlamys entourée autour de la taille. Références : RIC 659. BMC 795. C 768. Vagi 1613. Calicó 2239 (photo Numismatica Ars Classica)
Le bras droit était libre et passait par la fente de devant du manteau; pour dégager le bras gauche, on enroulait autour le pan du vêtement ou bien encore on prenait l'extrémité dans la main gauche. Le paludamentum était d'habitude de couleur écarlate ou pourpre : « Cocci granum », dit Pline l'Ancien, « imperatoriis dicatum paludamentis ».
Dernière mise à jour : ( 16-04-2009 )
Lire la suite...
 
EMPEREURS ROMAINS : L’ENTREE DES EMPEREURS DANS ROME : L’ADVENTVS

ADVENTVS : EXPLICATIONS GENERALES SUR L’ADVENTUS DES EMPEREURS

Les inscriptions du type « ADVENTUS » (= « l’arrivée ») commémorent l’arrivée de l’Empereur dans Rome, que ce soit au début deExemple de représentation de l'Adventus sur une monnaie de Constance II son règne ou lors du retour d’un long voyage. Ces inscriptions « ADVENTUS » font aussi référence à l’arrivée des Empereurs dans les Cités ou Provinces de l’Empire. Lors de leur accession au trône, les empereurs n’étaient pas transportés dans un char ou dans un autre type de véhicule, mais se déplaçaient à cheval, et parfois même à pied. C’est ainsi qu’ils faisaient leur première entrée publique dans la Capitale de l’Empire Romain.

Cette procession équestre de l’Empereur dans Rome, même si elle n’est pas authentifié par d’autres sources, est abondamment établie par le type d’un Empereur à cheval accompagnant la légende ADVENTVS AVGVSTI ( = « l’arrivée de l’Auguste »), frappée sur de très nombreuses monnaies romaines.

L’autre coutume, qui consistait pour les Empereurs Romains à arriver à cheval jusqu’aux ponts de la ville puis à entrer dans la cité à pied n’est pas établie clairement par les inscriptions des monnaies. Mais cette coutume est décrite par Dion Cassius, dans sa description de l’entrée de Septime Sévère dans Rome. Cet empereur est montré sortant de Rome à pied sur une monnaie bronze de Caracalla, dont le revers le représente en train de marcher, suivi par un soldat.

LES MONNAIES ROMAINES SUR LESQUELLES EST REPRESENTE L’ADVENTUS

La légende Adventus apparaît sur des monnaies de Néron, Trajan, Hadrien, Marc Aurèle, Commode, Septime Sévère, Caracalla, Philippe, Trébonnien Galle, Volusien, Valérien, Gallien, Carus, Claude le Gothique, Tacite, Probus, Dioclétien, Maximien Hercule, Carausius, Allectus, Constantin I, Jovien.

LE TYPE DES MONNAIES REPRESENTANT L’ADVENTUS

Les types de ces monnaies, à l’exception de celles d’Hadrien qui portent l’inscription « Adventui Augusto », consistent généralement en une image de l’Empereur sur un cheval, avec la main droite levée, quelquefois précédé par la figure d’une Victoire. Dans d’autres cas, l’Empereur est précédé par des soldats qui tiennent des étendards ou enseignes militaires.

Dernière mise à jour : ( 16-04-2009 )
Lire la suite...
 
Une extraordinaire mine d'or romaine : Las Medulas

Au détour d'une petite route du nord-ouest de l'Espagne, dans la Province de Léon, le voyageur croiseraImage de la mine d'or romaine de Las Medulas en Espagne peut-être un paysage grandiose de pitons constitués de sables rouges agglomérés couverts d'une végétation de chênes verts et de châtaigners. Le voyageur, surpris, s'imagine probablement avoir affaire à une curiosité géologique naturelle mais il se trompe. Ce paysage extraordinaire a été façonné de main d'homme pendant l'Antiquité romaine. Ce site baptisé par les espagnols "las Medulas" est constitué des vestiges spectaculaires de ce qui fut une des plus grandes mines d'or romaines. Las Medulas mérite quelques explications...

On accède à Las Medulas en empruntant la route qui conduit de la ville de Ponferrada à Ourense, ville située en Galice. Une petite route conduit jusqu'au village de Carucedo où un embranchement mène au village de Las Medulas, situé au pied de l'ancienne mine romaine. De là on peut visiter les anciennes excavations, telles que la Grotte Enchantée ou la galerie dite "Cuevanova". A l'intérieur de ces galeries qui sont immenses pour certaines, on peut observer les marques que les pioches des mineurs ont laissées sur les parois il a y près de 2000 ans. C'est depuis le Mirador del Orellan, que l'on a la meilleure vue d'ensemble sur ce splendide paysage de ravins, de tunnels et de pitons rougeâtres.

Dernière mise à jour : ( 28-06-2009 )
Lire la suite...
 
SESTERCE DE MARC AURELE A LA LETTRE

Un lecteur m’a envoyé il y a deux jours les photos de la monnaie ci-dessous en m’indiquant qu’il était particulièrement interpellé par le revers de cette monnaie, sur lequel on a l’impression de voir un aigle porter une lettre.

SESTERCE A LA LETTRE DE MARC AURELE

Photo du sesterce "à la lettre" de l'Empereur Marc Aurèle

Mon correspondant, ne connaissant pas la véritable signification de ce rectangle porté par l’aigle a baptisé cette monnaie le « sesterce à la lettre ». C’est fort bien trouvé, et je ne résiste pas à l’envie de publier ce petit article pour garder une petite trace de cette monnaie.

Dernière mise à jour : ( 17-06-2009 )
Lire la suite...
 
La monnaie antique la plus chère de l'histoire


La monnaie antique la plus chère du monde


La monnaie antique la plus chère du monde est un sesterce de l'Empereur Hadrien vendu deux millions de Francs Suisses lors de la vente aux enchères n°5 de la NGSA à Genève le 3 décembre 2008. On peut voir la photo de ce sesterce ci-dessous (photo copyright NGSA)

Photo de la monnaie antique la plus chère du monde : un sesterce de l'Empereur romain Hadrien


Photo de la monnaie antique la plus chère de tous les temps
Dernière mise à jour : ( 23-12-2008 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 37 - 45 sur 124
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |