Accueil arrow Monnaies françaises
19-06-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Monnaies françaises
Les progrès techniques dans la fabrication des monnaies au XVIème s.
Sous les règnes de François Ier et d'Henri II des réformes monétaires ont modifié les techniques de fabrication des monnaies. C'est sous le règne de François Ier qu'apparurent les premières machines appliquées à la fabrication des monnaies : le coupoir, sorte de petite presse à main munie d'un balancier à contre-poids; le laminoir ou moulin destiné à donner aux lames métalliques une épaisseur uniforme; enfin le banc à tirer ou engin tireur. François Ier appela à Paris l'artiste italien Matteo dal Nassaro auquel il fit construire le moulin dit de "la Gourdayne", sur un bateau amarré au pied du quai de l'horloge. Mais de plus rapides progrès dans l'outillage s'étaient, dans le même temps, manifesté en Allemagne, notamment à Nuremberg et à Augsbourg. Henri II, dans le but de profiter des inventions nouvelles, envoya en Allemagne Guillaume de Marillac et le mécanicien Aubin Olivier qui rapportèrent des modèles. Des lettres patentes du 27 mars 1550 et des édits de 1554 ordonnèrent en conséquence la construction sur l'emplacement actuel de la place Dauphine, au lieu dit le "Jardin des Etuves", d'un atelier qui fut appelé la "Monnaie au moulin du Louvre". Aubin Olivier en fut le directeur, et Marc Béchot fut nommé tailleur général et graveur des figures des monnaies de France. Aubin Olivier compléta cet outillage mécanique par l'invention de la virole brisée qui permit de canneler la tranche des pièces ou d'y graver des lettres : cette découverte, perfectionnée depuis lors, a pour but d'empêcher de rogner les pièces en circulation, abus qui se produisait constamment au Moyen Age.
 

C'est ainsi qu'au XVIème siècle les procédés techniques pour la fabrication des monnaies, que le Moyen Age tenait de l'Antiquité, furent radicalement modifiés. D'autres progrès décisifs furent introduits dans l'outillage par Nicolas Briot et par Jean Warin au commencement du XVIIème siècle. Au XIXème siècle un pas très important fut encore franchi grace à l'utilisation de la force mécanique de la vapeur et toute une série d'innovations mécaniques.

Dernière mise à jour : ( 01-11-2011 )
Lire la suite...
 
"Les Monnaies française" de B. Fillon (1850) par A. Barthelemy

Compte-rendu de l'ouvrage : "CONSIDÉRATIONS HISTORIQUES ET ARTISTIQUES SUR LES MONNAIES DE
FRANCE", Benjamin Fillon. 1850. Fontenay-Vendée, chez Robuchon, imprimeur-libraire, et Moirière-Fontaine. 1 vol. in-8° de 252 pages et quatre planches. Par A. Barthelemy (Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, 1852).
Le travail sur lequel nous allons appeler l'attention des lecteurs de la Bibliothèque était d'abord destiné à servir d'introductïon au Catalogue raisonné de la belle collection de monnaies françaises réunies par M. Faustin Poey d'Avant, de Luçon. M. Fillon prit la plume pour faire une préface; mais, entraîné par son sujet même, il s'aperçut que sa préface était devenue un livre véritable, et il se décida à publier ainsi séparément le résumé de ses études.
L'auteur, dès lors, se proposa de tracer un plan de classification raisonnée, édifié de telle sorte qu'il pût aider à ranger toutes les monnaies frappées en France, à quelque catégorie qu'elles appartinssent. Résumant les différents systèmes généraux ou particuliers élaborés par les principaux numismates, discutant les opinions de chacun, émettant des idées toutes nouvelles, M. Fillon est parvenu, en s'appuyant sur l'histoire et sur l'art, à publier un volume dans lequel l'historien et l'amateur de nos vieilles monnaies trouveront largement à étudier et à glaner.

Dernière mise à jour : ( 29-02-2008 )
Lire la suite...
 
Les monnaies de France par B. Fillon (1850) - Préface
Les diverses branches de la science historique sont unies par des liens plus ou moins directs. Lorsque l'on étudie l'une d'elles, on est à chaque instant obligé de faire des emprunts aux autres, et souvent la solution d'une difficulté tient à des rapprochements qui paraissent d'abord impossibles. C'est surtout dans les questions d'ensemble que l'on reconnaît la vérité de ce principe ; mais alors il faut se placer à une certaine hauteur, et soumettre ses recherches à un système régulier qui permette de saisir le côté philosophique des faits.

La numismatique, envisagée sous ce point de vue, devient l'une des sources les plus pures et les plus abondantes de l'histoire. Cependant, il faut bien le dire, un petit nombre seulement de ceux qui recueillent nos monnaies nationales ont dirigé leurs études vers un pareil but. Les amateurs, préoccupés du soin d'enrichir leurs séries, ne sont presque jamais sortis des discussions de chroniques locales, et ont rarement songé à réunir en un seul cadre les données générales que l'on possède sur la matière. Or, agir de la sorte, et scinder les monnaies de France en une foule de petites divisions plus ou moins arbitraires, c'est fermer la voie des découvertes; c'est vouloir fractionner une science qui tient tout d'une pièce.

Dans le travail que je soumets à l'appréciation des archéologues, je n'ai pas la prétention de combler cette lacune. J'ai simplement voulu grouper quelques idées, dont les unes me semblent nouvelles, et dont les autres ont déjà été émises, mais n'ont pas été présentées sous le même aspect. J'ai essayé, en un mot, de tracer le plan d'une classification logique et raisonnée des monnaies de France, à quelque catégorie qu'elles appartiennent.
Dernière mise à jour : ( 04-04-2009 )
Lire la suite...
 
Histoire des institutions monétaires de la France

Cet article reprend le texte publié par l'historien des institutions française Chéruel, qui est paru en 1899 dans son "Dictionnaire des Institutions, moeurs et coutumes de la France". Cheruel aborde l'histoire institutionnelle de la monnaie en France à partir de la chute de l'empire romain. Il évoque assez sommairement les périodes mérovingiennes et carolingiennes, ainsi que la féodalité. On peut cependant avec ce texte rapide avoir une vue synthétique sur les grandes évolutions de la monnaie pendant ces périodes. Cheruel traite plus longuement et avec plus de détails des évolutions monétaires de la France aux XIVème et XVème siècle. Il explique les principales institutions (Hôtels des monnaies, personnels chargés de la fabrication des monnaies, lois contre les faux-monnayeurs). Son texte expose les grandes lignes de l'évolution des institutions monétaires jusqu'à la révolution et son époque.

Sommaire des points traités par Chéruel :

1. Monnaie (définition générale)

2. Administration des monnaies

3. Règlement relatifs aux monnaies depuis saint Louis ; les rois se réservent exclusivement le droit de battre monnaie

4. Fabrication et altération des monnaies

5. Désordres et misère résultant de la mauvaise administration des monnaies sous les règnes de Philippe de Valois et de Jean

6. Résistance aux variations des monnaies

7. Réforme de l'administration des monnaies par Charles V et Charles VII

8. Nouvelles variations des monnaies après la mort de Charles VII

9. Fabrication du monnaies; maîtres généraux des monnaies; cours des monnaies; hôtels des monnaies

10. Administration des monnaies depuis 1789

11. Faux monnayeurs

12. Des anciennes monnaies

Dernière mise à jour : ( 19-05-2009 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 Suivante > Fin >>

Résultats 40 - 43 sur 43
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |