Accueil arrow Dictionnaire des monnaies arrow Une monnaie romaine d'argent : le quinaire
12-12-2017
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Une monnaie romaine d'argent : le quinaire

Le quinaire était une petite monnaie romaine en argent qui valait un demi-denier. En latin le quinaire était désigné par l'expression « quinarius nummus ». Le quinaire fut frappé pendant quelques années, en même temps que les sesterces d'argent, sous la République romaine, à l'époque où fut créé le denier (211 avant JC). A cette époque, le quinaire valait 5 as et il pesait environ 2,28 grammes. Les quinaires furent réintroduits en 101 avant JC pour remplacer le Victoriat, et fut alors évalué à 8 as, en raison de la réévaluation du denier à 16 as en 118 avant JC. Peu de temps après sa réintroduction, de grandes quantités de quinaires furent produits, dont beaucoup circulèrent en Gaule. La pièce fut produite sporadiquement jusqu'au IIIème siècle après JC.
Les premiers quinaires fabriqués sous la République sont marqués de la lettre V (correspondant à 5 as). Les derniers quinaires ont été fabriqués sous le règne de Trajan Dèce. Après la suppression des Victoriats, les quinaires portent parfois la lettre Q qui correspond à la première lettre de leur nom.

On peut dire que contrairement au denier qui a été fabriqué en abondance sous la République et sous l'Empire, les quinaires d'argent sont généralement rares et frappés à des intervalles irréguliers. La période au cours de laquelle le quinaire est le plus fréquent est celle de la fin de la République romaine, notamment sous les règnes de Marc Antoine et Jules César. A l'époque impériale, on rencontre des quinaires sous presque tous les empereurs jusqu'au temps de la dépréciation et de l'altération du denier au IIIème siècle. Les mêmes causes qui ont provoqué la disparition du denier (inflation, création de l'antoninien) ont provoqué la disparition du quinaire. Ces derniers reparaissent sous d'autres formes et avec un autre nom sous les règnes de Dioclétien et Constantin.
On emploie également le mot quinaire pour les monnaies d'or qui correspondent à un demi aureus. Le quinaire d'or est évalué à 12,5 deniers.

 

Quelques exemples de quinaires

Exemple de quinaire anonyme frappé sous la République romaine
Quinaire d'argent anonyme frappé sous la République romaine (après 211 avant JC. 16mm, 2.14 grammes). Tête casquée de Rome tournée à droite, V (pour 5 as) derrière. R/ Les Dioscures chevauchant à droite; ROMA en exergue. Références de la monnaie : Crawford 44/6; Sydenham 169; RSC 3. Photo CNG

Quinaire frappé au nom de Jules César

Quinaire d'argent de Jules César, 48 avant JC. 1,88 grammes. Emission militaire. A/ Tête voilée d'une femme tournée à droite. R/ CAE-SAR, trophée d'armes. Crawford 452/3; CRI 14; Sydenham 1012; Kestner 3560; BMCRR Rome 3961; RSC 16. (photo CNG)

Quinaire d'argent de Brutus

Quinaire d'argent de Brutus, 42 avant JC; 1,36 grammes (Photo CNG). Emission militaire dans le sud ouest de l'Asie Mineure, par L. Sestius, pro-questeur. R/ L. SESTI, PRO Q, buste diadémé, voilé et drapé de la Liberté tournée à droite. R/ Q. CAEPIO. BRV[TVS. PRO. COS], Victoire avançant à droite, tenant une branche. Crawford 502/3; CRI 202; Sydenham 1291; Kestner 3773; BMCRR East 46; RSC 12.

Quinaire d'argent de l'Empereur Hadrien

Quinaire d'argent d'Hadrien (117-138 après JC. 15mm, 1.46 grammes – Photo CNG). Frappé à Rome vers 119-125 après JC. R/ Tête laurée tournée à droite R/ Victoire debout de face, la tête à gauche, tenant une couronne et une palme. RIC II 105; RSC 1128a.


Autres pièces de monnaie romaines :


Le denier

Le victoriat

Le sesterce

L'aureus

L'antoninien

La silique


Plus d'infos sur les monnaies romaines en argent :


Liste des différents types de monnaies romaines d'argent

Donnez votre avis se ces monnaies et sur ces textes !
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
marco317   2012-08-15 13:37:05
Bonjour,
Je me permets de vous contacter afin de vous demander si vous savez me renseigner? car j'ai trouvé une pièce romaine apparement très rare et je voudrais savoir comment, combien et ou la vendre sans me faire avoir? ce serait une pièce frappée par brutus à l'assassinat de jules césar, la légende "LIBERTAS RESTITVA Pro Republica" et le type des 2 dagues entourant un piléus, le bonnet de feutre ou de laine qu on donnait à l'esclave le jour se son affranchissement. Merci d'avance. Bien à vous. Marco
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
Dernière mise à jour : ( 01-09-2008 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |