15-08-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Titre
10-11-2011
En numismatique, le titre ou l'aloi d'une monnaie désigne la teneur en métal précieux d'une monnaie. Il n'est pas possible de mettre en circulation des monnaies en métal précieux pur, qu'il s'agisse de monnaies d'argent et à plus forte raison de monnaies d'or en raison de la malléabilité de l'or. Pour rendre les monnaies plus résistantes, les métaux précieux qui les composent sont donc mélangés à d'autres métaux, généralement le cuivre. Sous l'Ancien régime, le titre des monnaies, c'est-à-dire leur teneur en métal précieux, était exprimé en carats (le carat étant composé de 24 parts). Avec le passage du système duodécimal au système décimal, le titre des monnaies est exprimé en millimèmes.

Le fait de mélanger du métal aux métaux précieux composant les monnaies avait d'abord comme raison pratique de mettre en circulation des pièces suffisamment solides pour résister assez longtemps. Mais le titre des monnaies en métal précieux a souvent été influencé au cours de l'histoire par des considérations économiques et par des considérations de prestige politique. Ainsi, l'abaissement du titre des monnaies a parfois servi pour dévaluer la valeur des monnaies de façon discrète. Ce fut le cas par exemple avec la création du Louis d'or sous le règne de Louis XIII : la nouvelle monnaie, baptisée le "Louis" avait un titre aligné sur l'écu espagnol, c'est-à-dire 917 millièmes d'or fin (= 22 carats) et remplaçait l'écu d'or d'un titre de 958 millimèmes.

Le titre du Louis d'or est de 917 millièmes, soit 22 carats

Le Louis d'or a un titre de 917 millièmes d'or fin

A contrario, les puissances politiques se sont parfois livrées à une sorte de course à la plus grosse monnaie, en poids et en titre. Ainsi le Souverain britannique, au XIXème siècle avait à la fois un poids (7,9881 grammes) et un titre (917 millimèmes = 22 carats) supérieur à la pièce française de 20 francs or instituée par Napoléon (6,45 grammes à 900 millièmes).

Table de conversion des carats en % d'or pur



Carats 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0
% or 99,99 91,67 83,34 75,01 66,68 58,35 50,02 41,69 33,36 25,03 16,7 8,37 0

Conversion des millièmes d'or pur en carats


  • 999 (or fin) : 24 carats (24ct)
  • 990 : 23 carats (23ct)
  • 916 (titre légal) : 22 carats (22ct)
  • 833 (titre légal) : 20 carats (20ct)
  • 750 (titre légal) : 18 carats (18ct)
  • 625 : 15 carats (15ct)
  • 585 (titre légal bas) : 14 carats (14ct)
  • 417 : 10 carats (10ct)
  • 375 (titre légal bas) : 9 carats (9ct)
  • 333 : 8 carats (8ct)

Quelques exemples de titres de pièces d'or et d'argent


 5 francs Semeuse : titre d'argent fin : 900 millièmes (90% d'argent pur)

Titre de la piece de 5 francs Semeuse

20 francs Turin : titre d'argent fin : 680 millièmes (68% d'argent pur)

Titre de la piece de 5 francs Semeuse

5 francs argent Napoléon Ier : 900 millimèmes (90% d'argent pur)



Autres pages sur les métaux précieux


Electrum (mélange d'or et d'argent qui compose notamment les plus anciennes monnaies de l'antiquité)
Carat (ancienne unité de mesure pour la proportion d'or fin contenu par les monnaies et les bijoux)
Titrer l'or Méthode pour titrer les bijoux et monnaies en or (vidéo)
Dernière mise à jour : ( 05-01-2014 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |