Accueil arrow Monnaies du monde arrow La Semeuse américaine
18-11-2017
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
La Semeuse américaine
31-01-2017

La Semeuse est sans doute un des types monétaires les plus réussis de la numismatique française. Dès 1900, Ducrocq, dans ses "Nouveaux types monétaire de la France" (voir bibliographie), l'avait mise sur un pied d'égalité avec le Génie de Dupré. Fait moins connu, la Semeuse a également inspiré le créateur des pièces américaines d'un demi dollar à la Liberté marchant qui ont eu cours entre 1916 et 1947. Cette figure de la Liberté, que l'on serait presque tenté de baptiser la "Semeuse américaine" figure depuis 1986 sur les pièces américaines d'une once d'argent pur (les "American Silver Eagles") qui sont particulièrement populaires auprès des investisseurs du monde entier. Mais tout ceci mérite sans doute quelques explications...

Le demi dollar à la Liberté marchant baptisé en anglais "Walking Liberty half dollar" est une pièce américaine en argent de 50 cents ou d'un demi dollar qui a été frabiquée par la Monnaie des Etats-Unis de 1916 à 1947.

Photo de la pièce américaine demi dollar Walking Liberty

Photo des 2 pièces côte à côte la pièce américaine demi dollar Walking Liberty (à gauche) et la Semeuse de Roty (à droite)
Photo des 2 pièces côte à côte la pièce américaine demi dollar Walking Liberty (à gauche) et la Semeuse de Roty (à droite). La pièce Walking Liberty half dollar a un diamètre de 30.6 millimètres, son poids est de 12,5 grammes. Il s'agit d'une pièce en argent pur à 900/1000

Une des plus belles monnaies américaines

La pièce a été dessinée par le graveur Adolph A. Weinman et elle a été considérée par l'historien de l'Art Cornelius Vermeule (cf. bibliographie) comme une des plus belles monnaies américaines.

Voilà comment le Secrétaire du Trésor américain William G. McAdoo, qui avait la charge d'accepter les nouveaux types de monnaies, décrivit la pièce d'un demi dollar à la Liberté marchant en 1916 :

"Le dessin des demi dollars porte une figure entière de la Liberté, les plis des étoiles et des rayures (du drapeau américain) en arrière-plan, avançant lentement vers l'aube d'un jour nouveau, transportant des branches de laurier et de chêne, symboliques de la gloire civile et militaire. La main de cette figure est tendue en offrande à l'esprit de la liberté. Le revers de la pièce d'un demi dollar montre l'aigle perché en hauteur sur une montagne escarpée, ses ailes pliées sans crainte et consciente de son pouvoir. Jaillissant d'une fissure dans le roche se trouve un rameau de pin des montagnes, symbolique de l'Amérique."

Particulièrement satisfait du travail d'Adoplh A. Weinman, qu'il considérait comme une oeuvre puissamment originale, le Secrétaire du Trésor donna naturellement son accord à sa fabrication et au remplacement des monnaies du graveur Barber qui circulaient jusque là et qui étaient très loin de faire l'unanimité.

Tout le monde s'accorde à dire que le graveur de la pièce de 50 cents à la Liberté Marchant, Adolph A Weinman, s'est fortement inspiré de la Semeuse de Roty. Il suffit de comparer les deux figures pour s'en rendre compte.

Photo de la Semeuse de Roty

Avers d'une pièce de 5 francs en argent à la Semeuse frappée en 1960
Avers d'une pièce de 5 francs Semeuse frappée en 1960

En comparant les deux pièces on peut ainsi établir une liste des ressemblances et des différences. Une observation d'ensemble montre que la disposition des deux monnaies est très proche. La Semeuse est debout et tournée à gauche avec en arrière-plan l'horizon et le soleil, thème repris par Weinman avec quelques modifications comme l'ajout de reliefs, alors que l'horizon de Roty est tout à fait plat et plus lointain.

Les deux figures, portent un bonnet phrygien, mais alors que la Semeuse a le bras droit tourné vers l'arrière et les cheveux au vent vers la droite, la Liberté marchant de Weinman tend un bras vers la gauche "en offrande à l'esprit de la Liberté" comme l'écrivit McAdoo en 1916 (cf. supra).

La Liberté est d'ailleurs drapée dans le drapeau américain dont les rayures sont reprises par la robe, alors que la Semeuse de Roty n'arbore qu'une simple robe flottant au vent. La Semeuse, exécutant l'antique geste de la semaille porte prosaïquement un sac de grains qu'elle répand sur le sol. La Liberté marchant de Weinman porte pour sa part des branches de laurier et de chêne qui symbolisent la gloire civile et militaire.

Finalement, la Semeuse de Roty est nettement moins sophistiquée et beaucoup plus universelle que la Liberté marchant de Weinman même si les deux figures ne manquent pas de qualités.

Quelques points de vue excessifs...

Quelques américains excessivement patriotes ont eu tendance à ne pas rendre à Roty ce qui revenait à Roty... Ainsi le numismate Roger Burdette (cf. bibliographie) a-t-il pu écrire la formule lapidaire suivante : "Weinman a pris l'idéal d'une figure provinciale du XIXème siècle et l'a transformée en icone américaine".

En ce qui concerne l'historien de l'art Cornelius Vermeule, il écrit que les demi dollars à la Liberté marchant sont "une des plus grandes monnaies des Etats-Unis, si ce n'est du monde". Vermeule a pourtant bien noté la ressemblance entre le demi dollar de Weinman et la Semeuse. Pour lui cependant, la monnaie de Weinman est "une création originale, pas une copie servile".

Cependant tous les américains n'ont pas eu ce point de vue plus que favorable pour les demi dollars de Weinman. Lors de sa mise en circulation, la pièce ne provoqua que très peu de réactions dans les médias. Il faut dire que l'Amérique était alors particulièrement préoccupée par l'entrée en guerre contre l'Allemagne. Cependant on trouve une critique très étonnante et même, pour tout dire, étrange de la Liberté marchant de Weinman dans le journal "Huntsville Mercury" qui paraissait dans l'état rural d'Alabama. L'article, paru en janvier 1917, portait le titre suivant : "Le nouveau demi dollar est malade"...

Cet article rapportait ceci : "La nouvelle pièce est radicalement différente des autres monnaies produites par les Monnaies du gouvernement. Une suffragette (sic !) est montrée en train de semer de petites étoiles dans un champs qui n'a pas été profondément labouré dans l'Ouest. Le soleil se couche et la vieille fille a l'air fatiguée de sa journée de labours, en fait on peut voir la transpiration couler sur son front. La femme porte des sandales et ses pieds sont poussiéreux. [...] Elle transporte une charge de bois de chauffage (sic !) dans un bras et une large serviette autour de son cou nous conduit à penser qu'elle a quitté un petit enfant à la maison... Le vent souffle du nord et le soleil a un aspect hivernal. [...]" (cf. bibliographie, Bruce Fox, chapitre 1). Cette critique étrange fait sourire et en dit peut-être plus long sur l'état d'esprit de son auteur que sur la monnaie qu'il est censé décrire... Et il faut dire que malgré ce genre de réaction isolée, les demi dollars à la Liberté marchant de Weinman ont été assez vite considérés par la population comme une réussite artistique.

1947-1986 : éclipse et renouveau de la Liberté marchant

C'est en 1947 que le demi dollar à la Liberté marchant de Weinman a été remplacé par une nouvelle monnaie nettement moins intéressante sur un plan artisitique, le "Benjamin Franklin dollar". Il est possible que les difficultés techniques de fabrication des pièces aient contribué à l'arrêt de leur fabrication. Les Monnaies Philadelphie, Denver et San Francisco, qui étaient chargées de les fabriquer, avaient du mal à frapper des monnaies parfaites : les aires de hauts reliefs de l'avers des pièces avaient tendance à se répliquer sur le revers. Les demi dollars à la Liberté marchant, comme l'avait signalé Barber (auteur des monnaies antérieures) étaient artistiquement réussies mais techniquement imparfaites.

Quoiqu'il en soit, au total, entre 1919 et 1947, ce ne sont pas moins de 485,320,340 demi dollars à la Liberté marchant qui ont été frappés. Ces chiffres sont considérables et font que ces pièces sont faciles à trouver, bien que de grandes quantités aient été refondues en raison de la valeur de l'argent qu'elles contiennent.

Les quantités fabriquées vont de 208000 exemplaires seulement pour le millésime 1921 D à plus de 53 millions d'exemplaires pour l'année 1943, et ce rien que pour la Monnaie de Philadelphie. Les années 1916 et 1917 ont des tirages moins importants et sont davantage recherchées. On peut trouver des pièces usées d'un demi dollar à la Liberté marchant à partir d'une dizaine d'euro, ce qui correspond grosso modo au prix de l'argent qu'elles contiennent. Si leur état le justifie, les pièces ont une prime assez élevée : elles se négocient pour 15, 30, 50 euro ou même beaucoup plus selon leur état, y compris s'il s'agit de millésimes très abondants.

La Liberté marchant sur les pièces d'une once d'argent

Le dessin de la Liberté marchant de Weinman a été adapté par le graveur de la Monnaie américaine John Mercanti et sert de dessin pour l'avers des pièces d'argent d'investissement d'une once connues sous le nom d'"American Silver Eagles" (Aigle d'argent américains).

Photo d'une pièce American Silver Eagle moderne reprenant le symbole de la Liberté Marchant


Avers d'une pièces de type American Silver Eagle, dont le dessins a été repris par John Mercanti d'après l'oeuvre de Weinman. Diamètre : 40,6 millimètres

Ces monnaies sont frappées chaque année sans discontinuer en très grandes quantités depuis 1986. John Mercanti et son équipe ont modifié et renforcé plusieurs détails du dessin original pour faire ressortir la beauté artistique de la Liberté marchant. La pièce de Weinman ainsi renouvelée fut lancée pour concurrencer des pièces d'une once d'argent telles que la feuille d'érable du Canada. Le succès fut immédiat et considérable et la pièce de type "American Silver Eagle" est aujourd'hui la pièce d'argent pur préférée par les investisseurs dans le monde entier. Et il y a dans ces monnaies un peu de la Semeuse...

Sources et bibliographie

  1. T. Ducrocq, "Les nouveaux types monétaires de la France, rapprochés, pour l'un d'eux, des monnaies gauloises", Poitiers, Blais et Roy, 1900 [Sur Internet : http://goo.gl/75PGc]
  2. Cornelius Vermeule, "Numismatic Art in America : Aesthetics of the United States Coinage", Cambridge, MA : Belknap Press/Harvard University Press, 1971
  3. Bruce Fox, "The Complete Guide to Walking Liberty Half Dollars”, éditions DLRC Press, 1993 [sur Internet : http://goo.gl/iU6Cm]
  4. "Louis Oscar Roty (1846-1911). Un graveur dans la République", Numismatique et Change n°429.
  5. Burdette, Roger W. "Renaissance of American Coinage", 1916–1921. 2005. Great Falls, Va.: Seneca Mill Press
  6. "Walking Liberty half dollar" dans http://en.wikipedia.org [http://goo.gl/11kSm]

Autres pages sur des sujets voisins

Donnez votre avis se ces monnaies et sur ces textes !
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
Dernière mise à jour : ( 31-01-2017 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |