Accueil arrow Euro arrow Taux d'intérêt : pourquoi la BCE doit baisser les taux d'intérêt
16-06-2019
Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique

Abonnez-vous, c'est Gratuit !

Taux d'intérêt : pourquoi la BCE doit baisser les taux d'intérêt
01-10-2008

Le président de la Banque Centrale Européenne, Jean Claude Trichet est intervenu hier soir sur France 2. Le patron de la BCEJean-Claude Trichet, patron de la Banque Centrale Européenne a assuré que l'Europe avait les moyens de faire face à la très sévère crise financière née aux Etat-Unis et qui s'est propagée en Europe et dans le monde entier. Il s'est félicité de la réaction des gouvernements. "Les gouvernements se sont mobilisés de manière impressionnante lorsqu'il le fallait", a-t-il déclaré. Il évoque les Nationalisations des banques en difficulté. En ce qui concerne l'action de la BCE, on peut dire qu'elle a été tout aussi conséquente que celle des gouvernements : la BCE a tout fait pour éviter un assèchement du crédit, au moment où les banques, ne se faisant plus confiance, refusent de se prêter de l'argent.

En ce qui concerne les taux d'intérêt dans la zone Euro, Jean-Claude Trichet a refusé de s'exprimer, déclarant ceci : "Je ne peux absolument rien dire sur ce point parce que je suis dans une période où mes collègues et moi-même, précisément, avons décidé, une semaine avant les réunions des conseils des gouverneurs de la banque centrale européenne, de ne rien dire."

La prudence du patron de la BCE et de ses collègues est normale : toute annonce au sujet de la politique monétaire suivie par la BCE est susceptible de faire réagir les marchés financiers. Toute annonce doit logiquement être mûrement réfléchie.


La stabilité des prix est un objectif dogmatique qui n'a pas de sens dans les circonstances actuelles


Lors de son interview, Jean-Claude Trichet a également affirmé que son premier objectif était d'assurer la stabilité des prix. Cet objetif, est gravé en lettres de marbres dans les statuts de la BCE. En vertu de ce but, la stabilité des prix, la BCE maintient des taux d'intérêt trop élevés. La logique suivie est la suivante : les taux d'intérêt bas facilitent le crédit et donc font augmenter la masse monétaire, ce qui provoque de l'inflation et alimente la hausse des prix. Or, évidemment, les Européens sont opposés à la hausse des prix : mais les Européens préfèrent-ils l'inflation ou une sévère crise économique ? Dans les circonstances actuelles, l'objectif dogmatique de la stabilité des prix n'a pas de sens.


Des taux d'intérêt trop élevés pénalisent l'économie au profit des rentiers


Les taux d'interêt trop élevés limitent les investissements et la consommation; sur le marché des changes, ils provoquent une forte appréciation de l'euro, ce qui pénalise les productions européennes et détruit lentement mais sûrement des pans entiers de l'économie européenne. In fine, la conséquence de ces taux d'intérêt trop élevés, c'est la crise économique, le chômage, le déclassement industriel et économique des pays de la zone Euro.


Une baisse très conséquente des taux d'intérêt est nécessaire


Une baisse très conséquente des taux d'intérêt est nécessaire pour répondre au choc financier qui est en train de se produire. Il faut permettre aux entreprises d'investir pour préparer l'avenir, et aux européens d'emprunter de l'argent à des taux plus bas pour relancer l'économie. Il faut également faire baisser le niveau de l'euro.
Entre une Europe des rentiers, une Europe en crise, une Europe du chômage et une Europe dynamique économiquement, il faut choisir. Il faut baisser les taux d'intérêt.


Autres pages sur les taux d'intérêt


La BCE laisse les taux d'intérêt inchangés à 4,25% (3-10-2008)
Taux d'intérêt : qu'attend la BCE pour réagir ? (6-10-2008)
Taux d'intérêt : pragmatisme américain contre dogmatisme européen (8-10-2008)
Baisse concertée des taux d'intérêt (8-10-2008)
La BCE Baisse ses taux d'intérêt à 3,25 % (06-11-2008)
Taux BCE : vers une nouvelle baisse (04-12-2008)
La BCE baisse son taux d'intérêt à 1% (07-05-2009)

Autres pages sur la crise financière


Crack boursier : les gouvernements doivent suspendre les cotations immédiatement (6-10-2008)


Dernière mise à jour : ( 04-03-2017 )
 
< Précédent
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2019 monnnaies numismatique or et pieces de collection |