Accueil arrow Dictionnaire des monnaies
22-05-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Dictionnaire des monnaies
Monnaies hybrides

Les monnaies hybrides sont des monnaies qui se présentent avec l'avers d'un type précis et un revers qui n'est pas habituel. Les monnaies hybrides ont été frappées avec deux coins différents qui n'étaient pas destinés à être utilisés ensemble. Il s'agit d'erreurs de fabrication. Ces erreurs de fabrication qui ont conduit à la production de monnaies hybrides ont pu se produire dans les ateliers monétaires, avec une confusion des coins destinés à la fabrication des monnaies.

 

 

Exemple de monnaie hybride

Exemple de monnaie hybride de Pupien (238 ap. JC). Antoninien (3.71 gm). Rare monnaie hybride, dont le revers appartient au monnayage de Balbin. (références : RIC IV pg. 176; BMCRE 106*; RSC 5). Photo CNG.

Les monnaies hybrides ne sont pas rares dans la série des monnaies de la République romaine.

Dernière mise à jour : ( 29-02-2008 )
Lire la suite...
 
Monnaies refrappées, monnaies surfrappées

Les monnaies refrappées ont été frappées une deuxième fois lors d'une période postérieure à leur première émission. On les rencontre principalement sous les règnes éphémères de certains tyrans, qui ont eu besoin de frapper rapidement des monnaies à leur effigie sans avoir le temps de faire fondre des coins de métal neufs. Cette pratique réalisée souvent dans l'urgence donne aux monnaies l'image d'une double frappe. On parvient souvent a lire encore la monnaie initiale sous cette refrappe. On peut citer à titre d'exemple les monnaies frappées par regalianus et Dryantilla.

Exemple de monnaies refrappées :


1. Exemple de monnaie grecque refrappée de l'Antiquité :

LYDIE, Sardes. Germanicus et Drusus, Césars. Vers 23-26 après JC. Bronze, 27mm (12.14 gm). Refrappée vers 28-29 après JC, par Asinius Pollio, Proconsul. Photo CNG

Dernière mise à jour : ( 02-09-2008 )
Lire la suite...
 
Monnaies votives

Les monnaies votives sont des pièces qui enregistrent les voeux publics formulés périodiquement à l'égard des empereurs. Les monnaies votives sont particulièrement abondantes à partir de la deuxième moitié du IIIème siècle et au quatrième siècle, notamment sur les petites monnaies de bronze. Généralement, ces monnaies ne sont pas très recherchées car les revers sont répétitifs et peu attrayants contrairement aux monnaies qui présentent des divinités ou autres représentations figurées. Elles constituent cependant un intéressant thème de collection spécialisée.

Dernière mise à jour : ( 29-02-2008 )
 
Monnaies des légions

Les monnaies des légions sont des pièces qui ont été frappées sous l'Empire romain en hommage à telle ou telle légion. Marc Antoine a été le premier à émettre des monnaies des légions, et Carausius le dernier. Parmi les monnaies légionnaires, les plus célèbres séries sont celles de Marc Antoine, citées ci-dessus, mais aussi celles émises sous le règne de Gallien.

 

Exemples de monnaies des légions ou légionnaires :

1. Exemple de monnaie des légions de Marc Antoine :

Denier frappé en 32-31 av JC. (3.45 gm). A l'avers une galère le revers porte la légende LEG XIV, ainsi qu'une aigle légionnaire plantée entre deux enseignes. (références : Crawford 544/29; CRI 369; Sydenham 1234; RSC 44). Photo CNG.

Dernière mise à jour : ( 01-09-2008 )
Lire la suite...
 
Monnaies de Consécration
Les monnaies de consécration (en grec apothéose) ont été frappées après la divinisation des Empereurs, qui étaient censés rejoindre les dieux de l'Olympe. On trouve également des monnaies de consécration pour les épouses des Empereurs. Les monnaies de Consécration on été frappées depuis Auguste jusqu'à Constantin.
 
Dernière mise à jour : ( 01-09-2008 )
Lire la suite...
 
Monnaies posthumes

Les monnaies posthumes sont des pièces qui ont été frappées après la mort de l'autorité dont elles représentent la figure. Ces monnaies ont été frappées en hommage à la mémoire du dirigeant disparu. Sous l'Empire romain, par exemple, l'Empereur Tibère a fait frapper des monnaies portant l'image d'Auguste; d'autres empereurs ont fréquemment émis des monnaies posthumes sous l'Empire. Les monnaies de Consécration et de restitution font partie des monnaies posthumes.

La naissance des monnaies posthumes dans le monnayage impérial romain

Les portraits figurant sur les monnaies impériales romaines, ainsi que les légendes qui entourent ces portraits, ne signifient pas nécessairement que ces monnaies doivent être attribuées à l'Empereur qu'elles représentent.
En d'autre termes, certaines monnaies ont été frappées avec la tête et le nom d'un empereur décédé qui figure sur une face de la pièce, tandis que l'autre face présente l'empereur d'un autre empereur, dont seul le nom apparaît.
Dernière mise à jour : ( 01-09-2008 )
Lire la suite...
 
Monnaies contresignées

Certains deniers de la République romaine portent, imprimé sous la forme de petites contremarques de formes variées, des signes et symboles qui ont été apposés par des personnes privées comme une garantie de la valeur de leur métal.
 

Exemple de monnaie portant une contremarque :

Denier frappé en 44 avant JC, représentant Jules César. Un signe rond a été apposé à sur le portrait de César.

Monnaie de la République Romaine. Denier frappé en 44 avant JC, représentant Jules César voilé. Un signe rond a été apposé  sur le portrait de César.

Références complètes de la monnaie :
Classical Numismatic Group > Mail Bid Sale 81 Auction date: 20 May 2009 Lot number: 951 Price realized: 2,000 USD Note: Prices do not include buyer's fees. Lot description: Julius Caesar. April 44 BC. AR Denarius (3.86 g, 12h). Rome mint. C. Cossutius Maridianus, moneyer. Laureate and veiled head right; apex behind, lituus before / [C] COSSVTIVS and MARIDIANVS arranged in form of cross; A A A F • F in angles. Crawford 480/19; Alföldi Type XVII, 8 (A2/R5); CRI 112; Sydenham 1069; RSC 8. VF, banker’s marks on obverse, obverse a little off center, light graffito on reverse. Estimate: 2000 USD

Ce signe a été apposé par un changeur pour certifier le poids et la valeur de la monnaie.
 

PLUS D'INFORMATIONS SUR LES MONNAIES CONTREMARQUEES :


Article détaillé et illustré sur les monnaies grecques et les monnaies romaines contremarquées

Dernière mise à jour : ( 07-11-2009 )
Lire la suite...
 
Monogramme
Un monogramme est un groupe de lettres assemblées dans une figure unique et qui désigne généralement le nom d'une autorité politique sur les monnaies. Les monogrammes sont très fréquents sur les monnaies byzantines, mais aussi sur les monnaies médiévales. Le monogramme de Charlemagne, qui figure sur certaines monnaies, est un des plus célèbres.
Dernière mise à jour : ( 29-02-2008 )
 
Marques d'ateliers sur les monnaies
Les marques d'ateliers sont parfois représentées sur les monnaies. Il s'agit le plus souvent de lettres ou d'abréviations qui sont la marque propre d'un atelier monétaire. Elles ont été utilisées en particulier sur le monnayage du Bas Empire romain, où les lettres RA signifient par exemple que la pièce a été fabriquée dans l'atelier monétaire de Ravenne.
Dernière mise à jour : ( 29-02-2008 )
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 27 - 39 sur 138
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |