Accueil arrow Monnaie inflation crise arrow VILLEPIN CRITIQUE L'EMPRUNT NATIONAL
16-06-2019
Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique

Abonnez-vous, c'est Gratuit !

VILLEPIN CRITIQUE L'EMPRUNT NATIONAL
29-06-2009


VILLEPIN CRITIQUE L'EMPRUNT NATIONAL


Dominique de Villepin était l'invité hier soir (28 juin 2009) d'Olivier Mazerolle sur la Tribune de BFM TV. L'ancien premier ministre a critiqué durement l'Emprunt National que souhaite lancer Nicolas Sarkozy.

Olivier Mazerolle commence par présenter un extrait de la vidéo dans laquelle François Fillon explique quels sont les domaines qui pourraient être concernés par l'emprunt; il parle de "priorités Nationales", qui devront être des projets d'avenir, ciblés, en petit nombre, des projets structurants.


L'emprunt n'est pas vertueux en lui-même : il faudra rembourser


Dominique De Villepin affirme qu'il aimerait croire à cet emprunt censé placé la France dans l'économie du futur. D'après monsieur de Villepin l'emprunt peut avoir des vertus, pédagogiques et symboliques : l'emprunt National peut faire comprendre la gravité de la crise et la nécessité de l'unité Nationale pour y faire face. Mais, précise Dominique de Villepin, l'emprunt n'est pas vertueux en lui même, puisqu'il faudra le rembourser. De plus la France emprunte 200 milliards d'euro par an sans tambours ni trompettes, sur les marchés financiers, à des taux inférieurs à ce qu'ils pourraient être à ceux du futur emprunt National. Donc cet emprunt n'aurait pas de justification économique, mais uniquement une justification politique.


L'emprunt National n'aurait pas de justification économique, mais seulement une justification politique


Outre ces doutes clairement exprimés sur la nécessité économique de l'emprunt National, Dominique de Villepin s'interroge sur les conséquences d'un échec éventuel de cette souscription Nationale : "Que se passerait-il si les français boudaient cet emprunt ?", s'interroge-t-il. L'ancien premier minsitre considère que la situation financière est très dégradée et pense que cette situation impliquera des mesures drastiques, telles que des hausses d'impôts. Il existe cependant un autre moyen pour l'Etat de rembourser ses dettes plus facilement, tout en érodant les rentes et en dynamisant le secteur productif : ce moyen c'est l'inflation.

Pour conclure, on peut dire qu'il est assez étonnant que l'opposition la plus forte au gouverment vienne d'un ancien premier ministre de droite, et que la gauche soit totalement absente du débat ou ne s'en occupe que de manière très secondaire.


Vidéo Dominique de Villepin critique l'Emprunt National



Autres pages sur l'emprunt National


Jean Luc Mélanchon critique le capitalisme et l'emprunt national (30 juin 2009)
Henri Guaino : l'emprunt National est un pari politique (29 juin 2009)
Henri Guaino parle de l'emprunt National
Emprunt Sarkozy (discours devant le Congrès de Versailles le 23 juin 2009 - Annonce de l'Emprunt National)
Dette record en Allemagne en 2010 (juin 2009)
Eric Woerth Justifie le déficit (22 juin 2009)
L'Amérique a besoin d'une bonne dose d'inflation pour sortir de la crise
Discours de Nicolas Sarkozy sur le grand emprunt (le 14-12-2009)
Dernière mise à jour : ( 14-12-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2019 monnnaies numismatique or et pieces de collection |