Accueil arrow Monnaie inflation crise arrow Quand le dollar nous tue
18-08-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Quand le dollar nous tue
10-06-2011
"Quand le dollar nous tue", c'est le titre d'un petit livre d'Edouard Tétreau paru aux éditions Grasset en mai 2011.

Il s'agit d'un livre court (123 pages) qui se lit assez vite mais qui contient quelques idées intéressantes sur l'état actuel du système monétaire international. L'idée principale se trouve dans le titre du livre : le dollar, depuis qu'il n'est plus arrimé à l'or, matière tangible qui permettait de limiter les déséquilibres monétaires et commerciaux entre les nations, le dollar, donc, est créé ex nihilo.

C'est ce que recouvre l'expression "Quantitative Easing 2 - QE2" : la Réserve Fédérale américaine se crédite de 600 milliards de dollars. Autrefois on aurait dit que la FED avait fait fonctionner la "planche à billets". Cette création monétaire a lieu sans contrepartie tangible. Mais il faut noter ici immédiatement que l'essentiel de la création monétaire est le fait des banques privées par le biais du crédit, et que cette création monétaire échappe aux seules Banques Centrales (qui peuvent partiellement la contrôler par le biais des taux d'intérêt).


Pièce de 20 dollars or de 1924. Valeur actuelle  : environ 1500 dollars


Pièce américaine de 20 dollars or
20 dollars or. Valeur faciale initiale : 20 dollars. Valeur actuelle : environ 1500 dollars. Soit 7500% d'augmentation.

Bien que la convertibilité du dollar en or ait été suspendue en 1971, le dollar a conservé sa position d'Etalon monétaire international. C'est en dollar que les échanges internationaux sont libellés, notamment dans le cas des matières premières agricoles, mais aussi des métaux de toutes sortes, ou encore bien sûr du pétrole.

Le dollar a donc perdu son arrimage à l'or, mais pas son statut de monnaie de réserve internationale. Tout pourrait fonctionner sans problème si le dollar était une monnaie neutre, mais il n'en est rien. Le dollar est un instrument politique aux mains d'une nation particulière et il est utilisé pour défendre les intérêts de cette nation particulière. La politique monétaire des Etats-Unis est d'ailleurs tout à fait claire : son but est de permettre le plein emploi et la stabilité des prix (les prix sont considérés comme stables quand l'inflation ne dépasse pas 2%). Or la création monétaire débridée de l'Amérique après la crise de 2008, la création de dollars ex nihilo a eu comme conséquence une forte inflation à l'échelle mondiale, du fait du statut de monnaie de réserve et d'étalon des échanges internationaux joué par le dollar. L'Amérique exporte son inflation dans le monde entier. D'où le titre du livre, "Quand le dollar nous tue". Ce titre un peu caricatural signifie que le dollar c'est leur monnaie mais notre problème.


La question de la dette


Le petit livre d'Edouard Tétreau fait suite à un premier ouvrage baptisé 20000 milliards de dollars (éditions Grasset, 2010) dans lequel l'auteur, après trois ans passés aux Etats-Unis, concluait ses carnets de voyages avec l'idée que l'Amérique ne rembourserait jamais l'énorme dette publique accumulée après des années de laxisme budgétaire. Et pour ne pas rembourser sa dette, l'Amerique, comme de nombreuses nations dans le passé a choisi le biais de l'inflation. La dépréciation continuelle du dollar est ainsi la facture de la dette américaine. Ce sont les détenteurs d'actifs libellés en dollars, qu'ils soient américains ou non, qui paient la dette américaine, puisqu'ils sont remboursés en monnaie dépréciée (E. Tétreau emploie l'expression "monnaie de singe", ou de "fausse valeur" - p.12).

L'inondation de dollars : des conséquences dramatiques


La création monétaire débridée de dollars par la FED, par les Banques privées mais aussi par Wall Street et les fonds spéculatifs a des conséquences dramatiques dans les pays pauvres. Que sont les émeutes de la fain sinon une conséquence de la hausse des prix des denrées alimentaires de base, consécutive à la spéculation effrénée de la bourse ? E. Tétreau emploi ainsi des expressions fortes pour qualifier les conséquences de l'inondation mondiale de dollar : il évoque les "ravages" que cela produit sur les économies du monde entier, mais aussi "une guerre mondiale des monnaies initiée par l'Amérique et aggravée par la Chine, grande manipulatrice de son taux de change" (p.15). Edouard Trétreau souhaite donc enterrer le dollar, monnaie d'une puissance déclinante, avant qu'il nous tue (p.16).

Politique d'argent facile


L'un des aspects les plus intérssants du livre est intitulé "Les robinets percés de la Réserve Fédérale américaine". Dans ce chapitre, il est question des taux d'intérêt de la Réserve Fédérale, fixés entre 0 et 0.25 %. Ces taux d'intérêt sont négatifs si l'on déduit l'inflation. Par conséquent, cela revient pour la Réserve Fédérale à payer un intérêt à ses débiteurs. C'est le monde à l'envers selon E. Tétreau, mais il faut imaginer ce qui pourrait arriver en cas de déflation ou d'effondrement brutal du dollar, au regard d'un précédent tragique, la crise de 1929.

Quoi qu'il en soit, l'Amérique inonde le monde de dollars qui n'ont pas de réelle contrepartie économique. Et les conséquences de cet excès de dollars ont été exposées ci-dessus : l'inflation américaine s'exporte dans le monde entier du fait du rôle de monnaie de réserve internationale du dollar. Les investisseurs du monde entier qui détiennent des dollars ont compris que l'Amérique laissait filer sa monnaie et ils achètent donc tout sauf du dollar ou des Bon du Trésor américain (dont les taux d'intérêt sont quasi nul). Les investisseurs "troquent donc leurs dollars contre de l'or, de l'argent, du cuivre; du maïs, de l'immobillier, des oeuvres d'art, des terres agricoles, ou encore des actions. Bref des valeurs refuge, du tangible" (p.34).

Quelques scénarios monétaires pour le futur


L'auteur, dans la dernière partie du livre, présente des scénarios pour le futur. Mais nous n'en dirons pas plus, laissant au lecteur le soin de les découvrir par lui-même dans un petit et vite lu, certes, mais riche en idées.


Autres pages sur le dollar


Ron Paul, Ben Bernanke, l'or et le dollar
Le dollar, l'inflation et l'économie mondiale
L'Amérique vers l'hyperinflation ?

Dernière mise à jour : ( 27-10-2013 )
 
< Précédent   Suivant >
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |