Accueil arrow Monnaie inflation crise
21-06-2018
Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir les derniers articles

Menu principal
Accueil
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Pièces or
Pièces argent
Euro
Trésors
ARTICLES MONNAIES
Actualités numismatiques
Monnaies en vente
Collectionner les monnaies
Dictionnaire des monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies du Moyen Age
Monnaie inflation crise
Liens articles monnaies
Monnaies grecques
Monnaies gauloises
Monnaies romaines
Monnaies médiévales
Monnaies françaises
Monnaies du monde
Trésors
Collectionner les monnaies
Dictionnaire numismatique
Catalogues de monnaies
Ouvrages historiques
Littérature latine
Mythologie
Plan du site
Sites Internet
Annuaire numismatique
Monnaie inflation crise
COMPARAISON CRISE 1929 2009

Comparaison 1929 2009


Dans cette vidéo (de mauvaise qualité), divers intervenants, historiens, journalistes, politiques, donnent leur point de vue sur la crise actuelle. Parmi ces intervenants se trouvent Lionnel Jospin, Eric Zemmour, Serge Berstein, ou encore Nicolas Baverez.

La discussion ne porte pas spécifiquement sur les questions monétaires, qui ne sont qu'une partie du problème, mais sur des questions plus générales. La question centrale du débat est celle-ci : peut-on comparer la crise de 1929 à celle de 2008-2009 ? Le débat porte également sur la question du protectionnisme et bien sûr sur les moyens de mettre un terme à crise.

Crise de 1929 crise de 2009 : regarder le débat


Dernière mise à jour : ( 02-04-2009 )
Lire la suite...
 
INFLATION LA BAISSE CONTINUE


L'inflation a baissé de 0,4% d'après l'INSEE


Les prix à la consommation n'ont progressé que de 0,7% sur un an, soit l'augmentation la plus faible depuis septembre 1999.

L'insee a annoncé une baisse de O,4 % de l'inflation
L'Insee a annoncé une baisse de 0,4 % de l'inflation

Certains économistes se réjouissent de cette baisse des prix à la consommation, sans voir qu'elle est un symptôme très grave de la crise : les prix baissent, certes, mais les revenus n'augmentent pas; pire : avec l'augmentation du nombre de chômeurs, jointe aux nombreux plans de mise au chômage technique, de nombreux foyers voient leurs revenus baisser.


Risques de déflation


Cette nouvelle marque de désinflation devrait plutôt inquiéter, car elle est un signe très clair que la France et la zone Euro se rapprochent de la pire situation monétaire possible, la déflation. Il est en effet excessivement difficile de mettre fin à un cycle déflationniste.
Dernière mise à jour : ( 13-06-2009 )
Lire la suite...
 
INTERVIEW HENRI GUAINO


Interview d'Henri Guaino


Henri Guaino, proche conseiller du président Nicolas Sarkozy, vient de donner une interview au journal le Monde dans laquelle il explique son point de vue sur la situation économique et politique actuelle. Il évoque au passage les questions monétaires, qui sont au coeur de la crise.

Le Journal le Monde a publié une interview d'Henri Guaino
capture d'écran du journal le Monde

Les américains vont effacer leurs dettes par l'inflation


Dans cette interview, Henri Guaino évoque le plan de relance américain, qui est financé par l'endettement. Cette dette est actuellement financée essentiellement par la Chine, mais la situation ne peut pas durer éternellement. Henri Guaino craint donc que l'Amérique utilise la solution de l'inflation pour effacer ses dettes, ce qui pourrait provoquer un effondrement de la valeur du dollar. Henri Guaino craint que l'on sorte du cycle déflationniste actuel par l'inflation.
 

"L'inflation est depuis toujours le meilleur moyen de ne pas payer ses dettes"


Henri Guaino considère que dans une telle hypothèse de sortie de crise par l'inflation, l'Europe devra "trouver un équilibre entre le risque de déflation et celui de voir la hausse des prix échapper à tout contrôle".

A propos de l'idée d'isoler les "actifs toxiques" des banques, il est très circonspect, craignant que le remède ne soit pire que le mal en relançant le risque de crise systémique. Il préfère envisager l'option d'une Nationalisation des Banques.

Enfin, à propos du protectionnisme, il affirme qu'il ne faut pas rester enfermé dans des dogmes; le dogmatisme politique et économique, dans les circonstances actuelles, est susceptible de favoriser les extrêmes.
Dernière mise à jour : ( 26-12-2011 )
Lire la suite...
 
STRAUSS KAHN PARLE DE LA CRISE


Strauss Kahn parle de la crise


Dominique Strauss-Kahn, patron du FMI (Fond Monétaire International), est intervenu ce matin sur France Inter pour parler de la crise. L'entretien commence avec la phrase suivante : "Je ne suis pas optimiste..."
La crise, explique ensuite DSK, vient du fait qu'il y a eu trop de crédit. C'est une crise de la régulation. Les subprimes n'ont été que l'étincelle qui a mis le feu aux poudres.

"L'accumulation de dettes est à l'origine de ce que nous vivons"


Cette accumulation de dette a été possible, rajoute DSK, parce que le capitalisme n'a pas été assez encadré.
DSK propose un double traitement de choc pour mettre un terme à la crise : il faut d'abord créer de nouvelle normes, établir des règles. Mais ces mesures ne seront efficaces que dans l'avenir.


"Aujourd'hui, la maison brûle"


Pour filer la métaphore, Strauss-Kahn rajoute qu'aujourd'hui il faut un pompier. C'est pourquoi le FMI appuie la politique des plans de relance, sans lesquels il est impossible de sortir de la crise. Mais cette politique est encore insuffisante : il faut aussi faire redémarer le système financier pour le crédit fonctionne de nouveau normalement. Il faudra peut-être ferner des banques (en sauvant les épargants). Strauss-Kahn rajoute : "il faut aller au bout du nettoyage des banques". La reprise au début 2010 ne pourra avoir lieu qu'à condition que le système financier soit assaini.

A propos du protectionnisme, DSK est très clair : il s'agit d'une crise mondiale, il n'y a pas de solutions individuelles.

Interview de DSK sur France Inter (17-02-2009)

Dernière mise à jour : ( 09-06-2009 )
Lire la suite...
 
LA PIRE CRISE ECONOMIQUE DE TOUS LES TEMPS


La crise fiancière actuelle est la pire crise économique de tous les temps


Gerald Cellente, annalyste américain, dresse dans la vidéo ci-dessous (en anglais) un tableau particulièrement sombre de la situation économique américaine et mondiale.

La situation est extrêmement grave, c'est tout à fait certain, il suffit d'écouter le discours de Barack Obama lundi dernier pour achever de s'en convaincre, si ce n'était pas déjà fait.

Ceci dit, rien n'est jamais écrit à l'avance. L'histoire ne se répète jamais et la situation actuelle n'a pas de précédent historique. Tout est donc possible; les prédictions apocalyptiques de Gerald Cellente, qui annonce la Révolution et la 3ème guerre mondiale, répondent à l'angoisse du public et amplifient un peu plus cette angoisse. D'ailleurs cette vidéo rencontre un gros succès sur Internet pour ces deux raisons.

Les discours catastrophistes et apocalyptiques sont un classique des périodes de crises économiques et politiques. Mais l'exercice de prospective auquel se livre Gerald Cellente reste intéressant car il donne une vision (discutables sur de très nombreux points) de ce que pourrait être le futur.


Vidéo l'Apocalyse selon Gerald Cellente

Dernière mise à jour : ( 08-06-2009 )
Lire la suite...
 
LA CRISE PEUT VIRER A LA CATASTROPHE


Obama : "La crise peut virer à la catastrophe"


On entend ici ou là certaines voix véhiculer l'idée que la crise ne serait qu'un phénomène médiatique, ou du moins qu'elle serait amplifiée par les médias. Ce n'est pas l'avis du président des Etats-Unis, qui semble très conscient que les racines du problème sont très profondéments ancrées dans le système actuel. Il précise même à la fin de son intervention qu'il fera tout pour remettre les Etats-Unis au travail.

L'Amérique, en effet, a vécu longtemps à crédit, s'appuyant sur sa rente historique, le dollar. Les américains ont beaucoup spéculé et certainement pas assez travaillé. Le coeur industriel du monde, aujourd'hui, ce n'est plus, comme en 1945, l'Amérique. Le coeur industriel du monde, aujourd'hui, c'est la Chine.

Ce discours a été prononcé pour pousser le Congrès des Etats-Unis à adopter un plan de relance massif, ce qu'il a finalement fait.


Discours Obama 09-02-2009

Dernière mise à jour : ( 08-06-2009 )
Lire la suite...
 
PROTECTIONNISME ET CRISE ECONOMIQUE


Protectionnisme et crise économique


Le protectionnisme est au coeur de l'actualité, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, qui présente le volume de recherches sur le mot "protectionnisme" dans le moteur de recherches Google.


Volumes de recherches sur le mot protectionnisme dans Google


Le volume des requêtes a quasiment doublé depuis le 25 janvier dernier, passant de 58 à 100.

Ce matin sur France Inter Emmanuel Todd, historien, démographe et et Christian Saint-Etienne, économiste, ont débattu avec des termes parfois très vifs sur cette question du protectionnisme et de son contraire, le libéralisme, qui est au coeur de la crise économique actuelle.

Il semble tout à fait évident que de nombreux économistes ne sont pas prêts à reconsidérer la question du libéralisme qui apparaît comme une sorte de dogme.


Emmanuel Todd et Christian Saint-Etienne débattent sur le protectionnisme



Dernière mise à jour : ( 02-04-2009 )
Lire la suite...
 
LA BANQUE D'ANGLETERRE BAISSE SES TAUX A 1%


La Banque d'Angleterre baisse ses taux d'intérêt à 1 %


La Banque d'Angleterre vient d'annoncer une nouvelle baisse de ses taux d'intérêt qui sont ramenés à 1%, contre 1,5% auparavant. Il s'agit d'un taux historiquement bas, qui n'avait jamais été atteint depuis la création de la Banque d'Angleterre au XVIIème siècle.

La Banque Centrale d'Angleterre - Baisse Taux d'interet le 05-02-2009

la Banque Centrale d'Angleterre vient d'annoncer une nouvelle baisse de ses taux d'intérêt


L'économie mondiale est en proie à un ralentissement sévère et syncronisé


Les dirigeants de la Banque Centrale d'Angleterre ont justifié leur décision en raison du "ralentissement sévère et syncronisé" qui touche l'économie mondiale. Dans le communiqué de la Banque d'Angleterre, il est également précisé que "l'activité dans les économies développées est tombée nettement au quatrième trimestre 2008 et la croissance dans les économies émergentes semble se contracter de façon marquée". Cette remarque fait probablement suite à la rencontre entre Gordon Brown et le premier ministre Wen Jiabao mardi dernier.

La Banque d'Angleterre ne minimise par pour autant les graves difficultés que subit actuellement l'économie britannique, où les restrictions de crédit pèsent sur la consommation et les investissement. La nouvelle baisse du loyer de l'argent a pour but de faciliter la relance du crédit et par conséquent de l'économie toute entière. La Banque d'Angleterre amboite ainsi le pas à la Réserve Fédérale Américaine et à la Banque Centrale du Japon, qui ont fixé leur taux d'intérêt à 0%. En ce qui concerne les taux d'intérêt de la zone euro, ils sont établis pour l'instant à 2%.

Dernière mise à jour : ( 05-03-2009 )
Lire la suite...
 
DAVOS 2009


Le Forum Economique Mondial Davos 2009 vient d'ouvrir ses portes


Chaque année se tient dans la station d'hiver de Davos, en Suisse, le Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF), réunion d'une partie des dirigeants de la planète et des élites économiques. Le Forum économique mondial est parfois décrié. C'est ce que vient de faire Jacques Attali en affirmant que ce n'était là que se prenaient les décisions importantes et que le forum de Davos n'était qu'une sorte de Café du commerce sur l'économie.

Quoi qu'il en soit, une bonne partie des médias aura les yeux tournés vers Davos cette année encore; si quelques stars du système bancaire américain ne seront pas présentes cette année, une partie des plus importants dirigeants de la planète, comme Vladimir Poutine ou Anglea Merkel  seront là.

La crise économique ne devrait pas voir l'intérêt pour le Forum de Davos diminuer, au contraire. Cette année encore Davos attirera tous les regards, et pas seulement pour le ski...


Davos : un intérêt qui ne faiblit pas d'années en années...


Le Forum économique mondial annuel amplifie considérablement la saisonnalité des requêtes sur le mot Davos, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous. Cette année encore, malgré la crise financière le phénomène devrait se reproduire.
Saisonnalité des requetes sur le mot Davos


Dernière mise à jour : ( 25-12-2011 )
Lire la suite...
 
GUERRE MONETAIRE CHINE USA


Guerre monétaire Chine USA


Un article paru dans l'édition en ligne du journal Le Monde hier (24-01-2009) portait le titre suivant : "Barack Obama déclare la guerre monétaire à la Chine".

Le journaliste, Pierre-Antoine Delhommais, écrit que Barack Obama s'est livré à une véritable déclaration de guerre monétaire à la Chine en affirmant, par le voix du nouveau Secrétaire au Trésor, Tim Geithner que "Le président Obama - conforté par les conclusions de nombreux économistes - pense que la Chine manipule sa monnaie".  Il a rajouté que "Washington utilisera tous les moyens diplomatiques pour convaincre Pékin de réformer son approche des taux de change."

Photo du Peace dollar de 1921. 
"Peace dollar" - 1922


Duping social et monétaire chinois


Pékin a fondé son développement économique, à partir des années 1980 sur sa main d'oeuvre bon marché et sur une monnaie volontairement sous évaluée, qui a donné à ses industries un double avantage compétitif, à la fois monétaire et social. Cette forme de dumping social et monétaire a ruiné des pans entiers des industries américaines et européennes au profit de la Chine; pendant longtemps, la consommation américaine a été soutenue à crédit, jusqu'à ce que la crise des subprimes ne vienne montrer les limites de ce mode de fonctionnement. Pourtant le véritable enjeu de la crise, ce n'est pas l'abus du crédit, mais les très profonds déséquilibres commerciaux entre les Nations.

Les bases industrielles de la puissance américaine sont aujourd'hui très amoindries, et l'Amérique ne pourra retrouver la prospérité qu'en mettant fin au jeu Chinois; il y a tout lieu de penser que la Chine, aujourd'hui en difficulté en raison de la faiblesse de la demande occidentale, ne réévaluera pas d'elle-même sa monnaie (elle souhaite au contraire la dévaluer encore plus). Face à ce refus, l'Amérique sera contrainte de fermer ses frontières pour permettre la renaissance d'un tissu industriel dynamique sur son territoire. L'Europe, et en particulier la France est dans la même situation que l'Amérique.

Pierre-Antoine Delhommais parle d'une forme de protectionnisme monétaire de la part de l'Amérique : "Aux yeux de la nouvelle administration américaine, écrit-il, tous les moyens doivent être utilisés pour tenter de relancer une économie ravagée par la crise et essayer de stopper l'hémorragie d'emplois aux Etats-Unis. Même celui d'une certaine forme de protectionnisme monétaire". Mais il se trompe "d'agresseur" si on peut dire; l'agresseur ce n'est pas l'Amérique, qui pratique la liberté des changes, c'est la Chine qui met en oeuvre depuis des années un dumping social et monétaire en manipulant sa monnaie.
Dernière mise à jour : ( 26-12-2011 )
Lire la suite...
 
Nouveau Monde, Nouveau Capitalisme


Nouveau Monde, Nouveau Capitalisme


Le 9 janvier dernier, lors d'un colloque intitulé "Nouveau Monde, Nouveau Capitalisme", Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale Européenne, a exposé son point de vue sur la crise financière et sur les évolutions à venir. Le texte de son intervention est disponible ci-dessous.

Cette intervention est particulièrement intéressante car il est dit de la manière la plus claire qui soit que le marché ne pas s'autoréguler et que, par conséquent les Institutions qui en ont le pouvoir (Etats et Banques Centrales) doivent jouer ce rôle de régulateurs. C'en est fini de la croyance dans la "main invisible du marché", chère aux libéraux adeptes du marché tout puissant. On voit même apparaître l'ébauche d'un gouvernement financier mondial."un système financier mondial requiert des réponses coordonnées au niveau mondial", déclare Jean-Claude Trichet.

Le 9 janvier dernier, lors d'un colloque intitulé

Corriger les importants défauts du système financier mondial sans renoncer à l'économie de marché


Il est question dans l'intervention de Jean Claude Trichet de 3 points de réforme possibles :
1/ Revoir le système de rémunération des dirigeants d'entreprises, qui les a conduit a privilégier les profits à court terme au détriment de l'équilibre financier à long terme
2/ Amortir l'impact des cycles économiques en obligeant les banques à renforcer leurs réserves
3/ Augmenter la transparence des produits financiers.

"Il nous faut rompre avec le modèle sur lequel l’économie mondiale s’est organisée" : cette phrase, qui figure vers la fin de l'intervention de Jean-Claude Trichet, montre qu'un certain pragmatisme est désormais de rigueur à la BCE.
Dernière mise à jour : ( 13-01-2009 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante > Fin >>

Résultats 61 - 75 sur 113
Contact : sacramon@yahoo.fr | Sacra-Moneta.com 2006-2017 monnnaies numismatique or et pieces de collection |